Création d’une tournure en soie brochée, vers 1885

Je trouve enfin quelques minutes pour vous présenter la dernière robe que j’ai réalisée. Il s’agit d’une tournure vers 1885 pour une sortie à l’opéra Garnier. Tout commença par un coup de foudre pour une soie brochée réversible couleur abricot…
I finaly find few minutes to talk about my last creation : it’s a bustle dress circa 1885 I made for an event in the opera Garnier. Everything started when I felt in love with an apricot brocade silk…
 
 
Inspirations
 
La Jupe
 
Pour la jupe, mon inspiration principale était cette robe du MET : 
For the skirt, my main inspiration was this MET dress :
 
Dress, Visiting, Emile Pingat  (French), ca. 1872.
 
Rangées de plis plats pour le bas, ainsi qu’un grand aplat de plissés sur la partie supérieure. Au final, ma jupe tenait debout toute seule ! Et cela confère une tenue très étonnante pour cette pièce du costume : très rigide, elle bouge de façon très particulière…
Rows of flat foldings at the bottom, and a large flat area of ​​pleated fabrics at the top. In the end, my skirt was standing up all alone ! And it gives a very amazing shape for that part of the costume : very rigid, it moves so very special…
 

La forme générale et le corsage

J’ai choisi de prendre modèle sur cette robe de Worth (what else ?) :
I chose this dress from Worth as a model :
 

 

Charles Fredrick Worth, French. Evening Dress (Bodice and Skirt) c. 1885
 
J’ai apporté quelques petites modifications sur le corsage (car je dois l’avouer : je suis encore loin d’avoir le niveau du maître !!!) et j’ai préféré faire une traîne plus « froufroutante » permettant de voir la seconde face du tissu broché plus coloré.
I made ​​some small changes on the bodice (I must confess that I’m still far from the level of the master !!!) And I preferred to make a train more « ruffling » to see the brocade’s second face.
 

Le résultat…

Et voilà ! Bon, je vous met des images avec et sans flash car la soie ne rend pas trop en photo, la robe est bien plus jolie « en vrai » 😀
Et voila ! Well, I’ll put pictures with and without flash because silk isn’t very nice on photos, the dress is much prettier « for real » 😀
 

 

 

 

 

 

 

 

 
A l’opéra, avec le « gang de l’ouest »

 

Dans la loge, avec Annabelle

 

 
 

10 thoughts on “Création d’une tournure en soie brochée, vers 1885

  1. J'adore cette robe <3 (je suis archi fan du "dos" de la surjupe <3 )
    Très beau travail 😀 Surtout que c'est un sacré travail 🙂

  2. C'est très très joli 🙂 J'aime bien le tissu! Il faut oser de telles matières, et tu as bien fait ça passe très bien! Tu as des plans j'imagine pour chopper des grandes longueurs de toutes ces jolies matières sans que ça te coûte un bras? C'est ce qui m'ennuie le plus dans la couture avec le fait que ça met des petits fils partout haha 😀
    Tu mets combien de mètres dans une tournure comme celle-ci? J'aimerais bien faire une tournure de bal aussi un de ces 4! 🙂

  3. En tout 6m de taffetas pour la jupe (et c'était trèèèèèèèèès short donc il y a environ 30cm sur les fesses qui ne sont pas plissés). Et 7m pour le corsage + traîne. Mais bon, j'ai des longues jambes donc pour des demoiselles de taille normale c'est sans doute moins !

  4. Mince je n'avais pas été prévenue par mail de ta réponse! Ok, merci pour ta réponse! Les plis sont également très gourmands :S Je vois à peu près comment ça fonctionne 🙂

  5. Je vais poser une question de béotienne (et d'insdiscrète), mais qu'y a-t-il sous la robe ? Est-ce une tournure complète, ou seulement une queue d'écrevisse (moins encombrante) ? On dirait que ce n'est pas si volumineux que parfois (dans ma bouche c'est un compliment).
    En tout cas, c'est très réussi.

  6. Non, pas de problème ^ ^
    C'est une queue d'écrevisse que j'ai bricolé un soir (mais qu'il ne faut pas voir parce qu'elle est toute arrachée de partout et surtout elle était trop longue donc j'ai du faire des coutures dans tous les sens :x)

  7. Superbe !
    (Oui je fouine le blog, alors je ressors les anciens articles ^^").

    Je suis rassurée de voir que vous avez eu peur devant le haut de la robe, j'essaye de faire une robe de Worth (enfin inspiration) et j'ai été démunie face au corsage qui est très semblable à celui-ci. Ce sera pour plus tard…

  8. bonjour, je viens de voir votre blog, tout d'abord bravo pour voter réalisation c'est magnifique!!
    Je recherche pour refaire des tabliers de Bretagne fin XIXème début XXème de la soie.
    Avez vous des adresses où l'on peut trouver ce genre de tissu? Le votre est vraiment dans l'esprit de se que je recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *