Dark Shadows

Je récupère mon retard petit à petit… Et le dernier sujet « ciné » à aborder avant de repartir sur mes propres créations est : Dark Shadows, le dernier petit bijou de Tim Burton.
 
Personnellement, j’ai beaucoup aimé ce film que j’ai trouvé bien plus mature que ses créations précédentes. J’ai aussi adoré les multiples clins d’oeils à tout un tas de films (classiques comme récents).  Pourtant, il n’est pas aussi « punchy » que la bande annonce ne le laissait présager et donc je sais que tout le monde ne l’a pas forcément apprécié. Le mieux c’est peut-être de se faire sa propre idée !
Et maintenant parlons costumes…
 
Vers 1785
 
Bon, pour tout dire on ne reste pas très longtemps en 1785. C’est plutôt fugace… Les costumes ne sont pas forcément très historiques (un peu comme dans « Sleepy Hollow ») mais comme c’est un film fantastique je dois avouer que ça ne me choque pas tant que ça. Il faut cependant noter UNE PIECE de costume sublime : le corset d’Eva Green (dont je n’ai pas trouvé d’image, grrrrrrrrr). On le dirait tout droit sorti d’une publication du Kyoto Costume Institute ! Quel dommage qu’on ne l’aperçoive qu’une poignée de secondes…
 
Le costume 1785 dans les années 70, d’où le côté quelque peu défraîchi…
Une anglaise à la sauce marquiso-princesse…
 
Arrivée dans les années 70
 
Arrivée de Barnabas dans les années psychédéliques…
Un vampire rencontre un troll : qu’est-ce qu’ils peuvent bien se dire ?
 
Notre ami Barnabas se retrouve donc très rapidement dans les années 70. Et là, il passe très vite dans un costume « moderne » tout en restant un peu décalé (disons qu’il arrive à retrouver un visuel fin 18e avec des vêtements que l’on pouvait trouver dans les années 70, amusant).
 
La cape inverness : une valeur sûre !
Le maquillage est particulièrement réussi. Le visage de Johnny « mon chéri » Depp est réellement métamorphosé ! Quant à la coiffure : fallait oser !
Le fameux costume à pans croisés, et chemise à col très haut.
 
Le personnage d’Eva Green (l’autre individu traversant les époques) a pour sa part bien intégré la mode de l’époque (de l’intérêt d’être conscient pour suivre l’évolution de la mode), optant pour des coupes glamour particulièrement seyantes.
 
La fameuse robe rouge…
La revoilà sans trop de retouches.
Forcément, le chemisier blanc est lui aussi une valeur sûre…
 
Quant aux autres personnages, ce sont des vêtements très 70’s mais plutôt sobres (à part peut-être ceux du personnage d’Hélena Bonham Carter).
 
Michelle Pfeiffer, toujours très classe…
Helena B-C, plutôt colorée (ouf !)
Enfin, pas tout le temps…
En conclusion, j’aurais tendance à dire que si on va voir ce film ce n’est pas vraiment pour les costumes.
 
 
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *