Le sujet du jour a été décidé suite au message d’une demoiselle sur un forum que j’administre : elle a commencé sa première robe « historique » et me demandait des conseils. Sauf que pour se faire elle a choisi un patron qui était tout sauf historique. Et là c’est le drame. Je lui ai conseillé de brûler son patron, mais elle n’a pas semblé encline à le faire…
The topic of the day is due to the message of a young lady on a forum I administer : she began her first dress « historical » and asked me for advice. But the pattern that she chose was not historic at all. And there is the drama. I advised him to burn her pattern, but she did not seem inclined to do so …
 
***

Il y a pas mal de petits détails qui doivent vous faire tiquer quand vous voulez faire un costume historique : déjà si c’est un patron « grand public » (genre Burda, Simplicity…) —> ça pue. Il y a quelques modèles pas trop trop mauvais, mais franchement ils ont été élaborés par des couturiers, pas par des historiens du costume. Alors carton rouge sur ces « block busters », préférez des patrons de marques qui ne font que de l’historique.
Quelques autres détails très significatifs :
– Le costume est en une seule pièce (je ne dis pas que les vêtements en une seule pièce n’existaient pas à l’époque mais c’est relativement anecdotique).
– Il y a une fermeture éclair. Hum, dans le genre « gros indice » ça se pose là !
– C’est un costume féminin d’avant première guerre mondiale et il n’y a nul part mention d’un corset. Méfiance dans ce cas-là, si les dames mettaient un corset à l’époque ce n’est pas par masochisme mais bien parce que ça modifie la forme du buste ! Bref, le corset, c’est obligatoire. Bien entendu, vous pourrez tricher quand vous vous y connaîtrez mieux en costumes, plus tard.
There are lots of details that should make you wince when you want to make an historical costume : if it’s a « general public » pattern (like Burda, Simplicity …) —> it stinks. There are some patterns which are not too too bad, but frankly they were developed by dressmakers, not by historians of costume. Do not use the « block busters » patterns and prefer brands that sell only historical patterns.
Some other very significant details :
– The costume is in one piece (I’m not saying the one pieces clothes did not exist but it is relatively trivial).
– There is a zipper. Hmm, there’s something like « big clue » there !
– It’s a feminine costume before WW1 and there is nowhere mention of a corset. Be carefull in this case, if the ladies used to wear a corset this is not because they were masochists but because it changes the shape of the bust ! In short, the corset is mandatory. Of course, you’ll be able to cheat when you’ll know much more about costumes, later.

A gauche : beurk, et pas grand chose de ressemblant à l’image de droite franchement !
Left : yuck, and nothing compared to the image on the right, really !
***
D’autres tips :
– Jamais de fermeture visible dans le dos pour une robe 18e.
– Passez du temps à étudier les peintures, gravures, véritables costumes d’époque afin d’habituer votre oeil à ce qui existait à l’époque que vous souhaitez reproduire. Essayez de trouver des points communs à ce que vous voyez car avant l’avènement du prêt-à-porter la mode changeait très souvent et chaque période a des caractéristiques très visibles.

Other tips:
– No visible back closing for a 18th century dress.
– Spend time studying the paintings, prints, reals costumes to accustom your eye to what existed at the time you want to reenact. Try to find common points in what you see because before ready-to-wear era fashion changed very often and every period has highly visible characteristics.

 
***
 Réactions des lecteurs sur ce sujet : 
 
 

4 comments

  1. Je trouve que cet article oublie de prendre en compte un aspect important : lorsqu'on débute, on a pas forcément envie de faire de l'historique "juste". Je veux dire que tout dépend de l'intention de départ. Si on veut simplement faire l'évocation d'une période, tester de nouvelles coupes ou se lancer un défi lorsqu'on est débutante, les patrons de grandes marques sont tout à fait adaptés !
    L'important n'est pas le patron selon moi, mais ce qu'on en fait. On peut aboutir à un résultat cohérent historiquement avec ce type de patron.

    Après, je suis tout à fait d'accord, il est très difficile d'obtenir une ligne correcte sans corset/corps baleiné mais les patrons simplicity (c'est le premier nom qui me vient en tête) proposent également de faire une structure adéquate (corset victorien ou corps baleiné + paniers par exemple).
    Et, ayant commencé par travailler avec les Janet Arnolds (je ne voulais pas investir 30€ dans un patron historiquement correct), je dois avouer que démarrer avec un patron de grande marque m'aurait fortement aidée…

    Bref, tout ce pavé pour dire que je suis d'accord avec toi à partir du moment où la personne visée cherche à être cohérent historiquement. 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *