Lecture du jour / Readings of the day…
 
« Pour vous permettre de comparer les prix, une paire de souliers élégants place Vendôme, coûtait dans les soixante francs. Une robe du soir, très élaborée de chez Worth : entre cent cinquante et cent quatre-vingt francs. Les choses de grand luxe coûtaient en somme un mois de salaire de nos domestiques*. […]
Les bonnes soubrettes savaient également coudre, raccommoder lingeries et dentelles, et aussi confectionner des robes. Ma mère, en effet, n’allait pas souvent chez les grands couturiers en vogue, qui coûtaient affreusement cher; c’est pourquoi il fallait une femme de chambre capable de copier, en les modifiant un peu, les modèles de chez Worth. »
Le Marquis de Bonneval dans « La vie de château » 
de la collection « si 1900 m’était conté », 
éditions France-Empire
 
* Leurs domestiques étaient bien payés pour l’époque, environ trois francs cinquante par jour.
 
*****
 

« If you want to compare prices, a pair of elegant shoes from the Vendôme place, used to cost around sixty francs. A very elaborate evening dress from Worth : between one hundred fifty and one hundred eighty francs. High luxury goods used to cost approximately the same then we used to spend for the wages of our servants during one month*. […]
Good maids also had to know sewing, mending lingeries and laces, and also making dresses. My mother, indeed, didn’t visit very often big fashion designers because it was too expensive, that’s why she needed a maid able to copy, modifying a little, Worth’s models. »

The Marquis de Bonneval in « La vie de château » 
from collection « si 1900 m’était conté », 
éditions France-Empire


* Leurs servants were very well paid, circa three and half francs a day.

Quelques robes de chez Worth / Some dresses designed by Worth :

 

 



3 comments

  1. Merci pour ce petit post, j'écris un roman qui se passe en 1884 et j'avais justement besoin du prix d'une robe de Worth, parfait 😀 Est-ce que vous savez s'il s'occupait aussi des costumes pour les bals masqués, à tout hasard?

  2. Bonjour,
    Hum, à ma connaissance non. Je n'en ai réellement jamais vu… Alors ça ne veut pas dire que ça n'est jamais arrivé, mais en tout cas je n'en ai jamais vu. Il n'y en a pas non plus mention dans les ouvrages que je possède sur ce couturier. Cependant j'ai des photos de bal masqués de ces périodes-là et les costumes sont réellement somptueux, encore plus beaux et mieux finis que des robes de bal, donc ils ne devaient pas être du fait d'un couturier quelconque…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *