Faisons le point…

Journée chez Jane Austen (asso. Ballades Courtisanes)
 
De retour des vacances, et en pleine forme ! Il était grand temps car j’étais toute cassée 😡
Sachant que la plupart de mes costumes sont en tartan (du moins, dès que je le peux !), je vous laisse imaginer ma destination…
Back from hollidays, and healthier than I used to be before leaving ! As my costumes are often in tartan (in fact, evertyime I can do it !), I let you imagine where I went…
 
Au château de Chaumont (association Ballades Courtisanes)
 
Ces vacances devaient être pour moi l’occasion de réfléchir à mon avenir. Pourquoi me demanderez-vous puisque je viens seulement de passer du métier d’informaticienne à celui de costumière ? Simplement parce qu’autant j’aime imaginer, créer et communiquer autour du sujet, autant je ne me sens définitivement pas l’âme d’une costumière. Passer des heures devant sa machine à coudre sans trop pouvoir choisir ses matières ou ses formes, c’est trop frustrant et trop chronophage pour moi qui ait un peu 20 projets à l’heure… Un mois avant mon départ j’en étais arrivée à me dire qu’il fallait que je stoppe tous mes loisirs pour me consacrer à la boutique à 100%. Mais juste avant mon départ j’en étais à me dire que le seul moyen pour moi de retrouver une vie à peu près normale ce serait de me débarrasser de la boutique (qui coûte cher à louer) pour ne faire que costumière. Et boire des bières en haut des montagnes d’Ecosse (cf. photo suivante) m’aura permis de tout résumer à : j’aurais arrêté un boulot qui ne me plaisait plus pour un boulot qui ne me plait pas non plus ? o_O
This holidays were the occasion for me to think about my future. Why could you ask me, as I used to programm softwares two years ago and decided to change my job for being a costumer ? The answer is that I love imagining, creating and communicating about costumes, but I definitely don’t feel the soul of a costumer. Spending hours in front of my sewing machine without choosing fabrics or shapes, it’s simply too frustrating for me who have 20 new projects per hour… One month before leaving I thought I should stop all my hobbies in order to dedicate me to pay the shop (as my shop’s rent is very expensive). But just before leaving I thought I should get rid of my shop for sewing only, in order to find a real life back. Drinking beers at the top of Scottish moutains (cf. following photo) only allowed my to sum up : I left a job I didn’t like anymore for having a new job I don’t like either ? o_O
View and beer were good ! But no magical answers came to me 😡
Bref, là tout de suite je vais ré-orienter mes activités et ne plus faire que ce que j’aime faire (et ce en quoi je suis la meilleure) :
– Organiser des événements costumés : repas, pique-niques, sorties culturelles, bals, week-ends, soirées, etc. (oui, oui, le Bal Paradoxal 2013 en fait d’ailleurs partie, je cherche d’arrache pied un lieu ! mais ce n’est pas simple sur Paris intra-muros, ouille !).
– Relancer les ateliers, tables rondes et conférences à la boutique. J’ai eu la tête tellement dans le guidon ces derniers mois que j’ai tout arrêté !
– Reprendre mes projets d’écriture autour du costume : j’ai eu assez de pièces d’époque sous la main et sous les yeux pour avoir des choses à raconter sur le 18e, 19e et début 20e,
– Me remettre sérieusement à ce blog et rattraper tout mon retard ! J’adore écrire les articles, et les retours que j’ai me font vraiment plaisir.
– Reprendre le GN pour de bon : finaliser la ré-édition du « Highlands, 1879 » pour l’association « Les Amis de Miss Rachel« , continuer la chronique révolution française « Mémoires d’oubliettes » et enfin faire jouer mon Agatha Christie 1910 « Meurtres en campagne » (les deux pour l’association « ROLE« ). Bon, et puis aussi travailler en parallèle à mon programme d’écriture automatique de backgrounds, parce que ça reste le plus long et laborieux à faire au final !
– Utiliser tous mes tissus de côtés pour faire toutes mes robes prévues depuis des années ! Pour moi, pour moi toute seule, gnark ! Ensuite, elles seront louables ou achetables, parce que bon, il faut quand même gagner des sous !
Et puis… S’il me reste du temps alors je coudrai un peu pour les autres. Mais on verra.
Right now I’ll stop doing things I don’t like et will only do things I like to do (and in which I am better) : 
– Organizing costumed events : diners, pic-nics, cultural after works, bals, parties, week-ends, etc. (yes, the Bal Paradoxal 2013 is part of it, I am looking for a place ! But it’s not easy in Paris !).
– Organizing more workshops, symposiums in the shop.
– (Re)Starting my writing projects about costumes : I had enough antique clothes in front of me to have serious things to say about 18th, 19th and the start of 20th century,
– Writing more often in this blog, I really enjoy it ! And all your comments are very precious to me !
– Spending more time for my historic LARP games : organizing the second edition of « Highlands, 1879 » for the association « Les Amis de Miss Rachel« , going on my chronical LARP which takes place around the French Revolution, « Mémoires d’oubliettes« , an finaly organizing my 1910’s Agatha Christie game called « Meurtres en campagne » (both for the association « ROLE« ). And working on my computer program which would write all my characters back-ground automatically (because it’s what takes to much time !).
– Seaming all the dresses I have to seam since years. This clothes will after that be available for rent ou for buy.
And… If I still have time, then I’ll sew for others. Maybe.
 
(un grand merci à l’auteur de cette fausse couverture, il se reconnaîtra !)

4 thoughts on “Faisons le point…

  1. tu as raison de rester concentrée sur ce que tu aimes et sais faire. C'est la recette du bonheur… et peut-être aussi celle du succès. Bonne rentrée !

  2. C'est normal de se remettre en question. Je vis de ma passion, et tous les jours je me dis que j'ai foiré mon choix de carrière. Et pourtant je ne me vois pas faire autre chose quand j'y pense. Aller relève la tête et go go go ! Taffer c'est jamais drôle la plupart du temps XD Donc il faut essayer de continuer à se dire que faire ce que l'on aime, en soi, c'est pas si mal 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *