Voici un petit sujet à moitié présentation de ma dernière robe 1880 / moitié tuto pour éviter les coutures inutiles ou disgracieuses ! (ou quand comme moi on est paresseux :-D)
I wanted to show you my last dress (evening, circa 1880) and talking about my method to avoid too many seamings (having as few seamings as possible is important for someone as lazy as I am 😀 ).
 
Dos fait en 1 seule pièce / Only one piece for the back of this dress.
J’ai utilisé ce sublime satin de soie épais rebrodé de fleurs de mimosa acheté très cher il y a quelques années et les vieux rideaux de mes parents (car aujourd’hui c’est la crise ! Alors on s’improvise en « M’dame Scarlett »).
I used this fabulous and heavy silk re-embroidered with mimosa flowers (a very expensive buy I did years ago) and my parents old curtains (as I am not as wealthy I used to be I was in a « m’dam Scarlett » mood).
 
 
Première étape : corseter mon mannequin de couture et mouler le corsage de ma robe de bal 1880 dans un coton épais et rigide.
First step : dressing my sewing model with my corset and drawing my bodice’s pattern on the model, with a thick and stiff cotton. 
 
 
Une fois les pièces du dos obtenues, j’ai plié mon tissu en deux pour couper le dos directement en 3 pièces au lieu de 6 (j’ai la chance d’être symétrique de corps, ce qui est rare, si ce n’est pas votre cas alors il faudra découper toutes les pièces une à une). Le résultat aurait été plus beau si le tissu avait eu des motifs symétriques car j’aurais pu faire des raccords, mais ce n’était pas le cas (je dois aimer les rayures pour les raccords je pense !).
As soon as I got the back pieces, I folded my fabric in the middle to cut the back in 3 pieces instead of 6 (I am lucky and have a symmetric back, but for most of the people they will have to cut all the pieces one by one). I wish my fabric had symmetric floral motives, it would have been most beautifull with motives joining (that’s why I love stripes I thinks !).
 
En cas de rayures il aurait fallu pivoter chacune des pièces un peu plus pour faire un effet d’optique
rendant la taille plus fine.
In case of stripes, revolving the pieces would have been necessary
to create a visual effect with a thinner waist.
 
Et puis, le pire instant de la création : couper le tissu !
And then, the worst moment for me when I create : cutting the fabric !
 
 
Dé-épingler, déplier et ré-épingler toutes les pièces.
Unpin, unfold and re-pin all the pieces.
 
 
Surfiler chacune des pièces pour éviter que le tissu bouge sur la doublure au moment de la piqûre. Assemblage. Il faut ensuite replier les pans du tissu de la traîne à l’intérieur du corsage (peut-être un prochain sujet ?). 
Oversewing each pieces to avoid that the fabric slides on the lining when sewing. Then assembly. It is then necessary to fold up the fabric’s extra-parts in the bodice (an other topic maybe ?).
 
Je dois avouer que je repique les coutures pour bien les aplatir et éviter que le tissu
ne tire trop sur les coutures (ça se voit et ça fragilise la pièce).
I have to admit that I sew the seaming lines to make them stand flat
and to avoid pullings on the seaming lines.
 
Ensuite, même chose pour la partie de devant, en une pièce **en mode « découpe princesse » !**.
I did the same for the front part, in one piece ** »princess cut » inside !**.
 
Puis la jupe : formes arrondies comme c’était souvent vu sur les robes victoriennes et nombreux (trop nombreux ?) plis !
Then the skirt : rounded forms as often seen on victorian dresses and many (too many ?) pleats.
 
Voilà, quasi-finie ! En fait pas du tout mais comme mon bal était 2 heures plus tard je me suis arrêtée à quelque chose de vaguement portable, à finir plus tard 😡  Et la prochaine fois il faut que je dorme dans les 48h avant un bal !
Almost finished ! In fact not finished at all but as my ball was 2 hours later I stopped as soon as I got something I could wear. I’ll have to finish it later 😡 And next time I’ll try to sleep during the 48 hours before a ball !
 
***
Voici la robe pendant le magnifique bal du « Quadrille Phocéen » au palais du Pharo à Marseille :
Here is the dress worn during the fabulous bal of the « Quadrille Phocéen » in the palace of the Pharo in Marseille :

 

Avec Carmène et David pendant la soirée.

7 comments

  1. Je n'en ai pas mis parce que justement, ce n'est pas fini du tout :'(
    Il manque les berthes, donc devant ça se voit trop à mon goût ! Là j'ai mis un laçage : au début je voulais mettre des boutons mais mes boutons étaient trop "hauts". Donc j'ai brodé des brides et ruban de velours :-p

  2. Alors…Alors il y a vraiment des rencontres de costumés-ées sur Marseille? Vr…vraiment?! *o*
    Moi qui commence à me costumer et pleure toutes larmes de mon corps à chaque blog où on parle de Vaux en me demandant si un jour de craquage, je vais pas faire un aller et retour en ouigo pour rencontrer des gens qui partage ma lubie, vous me redonnez espoir!
    Quand on débute dans un milieu, difficile de trouver des personnes avec qui échanger réellement, s’entraider, se donner des conseils et oh! bonheur des bonheurs, se rencontrer IRL pour discutailler et pailler toutes encorsetées!
    Il va falloir que j’étudie un peu tout ça mais auriez-vous quelques tuyaux à me donner?
    Et continuez, surtout! C’est que du bonheur! <3

    1. Bonjour,
      Oui, il y a pas mal d’associations dans le sud 🙂
      Pour tout ce qui « couture entre amie(e)s » je conseille « Coudre l’histoire », ils sont à Salon-de-Provence mais Patricia (la présidente) pourra vous conseiller d’autres associations si besoin. Et pour apprendre à danser (si besoin) le Quadrille Phocéen peut être la bonne solution !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *