Couronnes de mariées / Bridal headdresses

Avant tout je vous rappelle des RDV à venir :
– Samedi, il reste des places pour la conférence pratique « bases de la couture historique » ICI,
– Il reste aussi des places pour le stage de Menuet du 7 février ICI, organisé par l’association « Les Trois Muses »,
 
***
Et maintenant parlons de notre sujet du jour, les couronnes de mariées !
And now let’s talk about the topic of the day, bridal headdresses !
 
 
Entre 1830/40 et la fin des années 1950 les mariées européennes portaient très souvent des fleurs d’orangers le jour de leur mariage. Cette fleur est un symbole de pureté (par sa délicatesse et sa couleur) et de fécondité (cette petite fleur devenant une orange), c’est pourquoi on en portait des fraîches ou des artificielles (en cire ou en soie) généralement sur les couronnes des mariées. Si vous voulez en apprendre plus sur la symbolique alors n’hésitez pas à lire cet article ICI très complet.
From 1830 to circa 1960 european brides used to wear orange blossoms on their wedding days. This flower is a symbol for purity (because of its delicacy and its color) and for fertility (as this small flower becomes an orange), that’s why brides often wore real or artificial orange blossoms (made of wax or silk) in their headdresses. If you want to learn more about this symbol you can read this article HERE.

De gauche à droite : la Reine Victoria en 1840, la princesse Béatrice en 1885, une inconnue vers 1900 et une inconnue vers 1925 et Grace Kelly en 1956. La couronne change de forme mais les fleurs d’oranger sont toujours-là.
From left to right : Queen Victoria in 1840, princess Béatrice in 1885, unknown woman circa 1900, 
unknown woman circa 1925 and Grace Kelly in 1956. The headdresses’ shapes change but the tiny flower are always there.

Une demoiselle m’a demandé de lui parler des fleurs d’orangers donc j’ai décidé de retrouver quelques pièces de ma collection pour vous en montrer quelques pièces. Je tiens d’ailleurs à remercier la personne qui a accepté de me céder quelques pièces de la sienne l’an dernier (une des belles rencontre entre passionnées !). Et j’en profite pour vous dire que si vous en trouvez en brocante pas trop chères alors n’hésitez pas à les prendre et à me les proposer, elles iraient rejoindre leurs amies couronnes de mariées dans ma collection 😀
Someone asked me to talk about wax orange blossoms that’s why I show you some pieces from my collection. A too want to say « thank you » again to the woman who let me some pieces from her own collection, and I must tell you that if you find some not too expensive then do not hesitate to buy them and  proposing them to me, for my collection 😀
 
***
Je préviens d’avance, elles sont souvent raplaties mais je préfère ne pas y toucher pour éviter qu’elles ne s’effritent entre mes doigts, en attendant qu’elles puissent être restaurées. Ah, et bien entendu : non, ça n’est plus portable ! Trop fragiles.
I warn you that some are wrinkled but I prefer not to touch them as they are very fragile. And of course it’s not possible to wear them anymore, they are to fragile even for that !
 
Fleurs & boutons en cire et feuilles en tissu, vers 1900.
Wax orange blossoms & buds, fabric leaves, circa 1900.
Fleurs et boutons en cire, feuilles en tissu, vers 1910.
Wax orange blossoms & buds, fabric leaves, circa 1910.
Perles et fleurs en cire (entre 1900 et 1915 ?).
Wax orange blossoms and pearls (circa 1900 to 1915 ?).
Boutons et fleurs en cire (entre 1870 et 1920 ?).
Wax orange blossoms & buds, circa 1870 to 1920 ?
Boutons et fleurs en cire (entre 1860 et 1930 ?), fermé par un élastique.
Wax orange blossoms & buds (circa 1860 to 1930 ?), closed with an elastic.
Boutons et fleurs en cire (entre 1860 et 1930), fermé par un élastique.
Wax orange blossoms & buds (circa 1860 to 1930 ?), closed with an elastic.
Boutons et fleurs en cire, feuilles en tissu (entre 1860 et 1930).
Wax orange blossoms & buds, fabric leaves (circa 1860 to 1930 ?).
Boutons et fleurs en cire, perles de rocaille (entre 1910 et 1930).
Wax orange blossoms & buds, rocaille beads (circa 1910 to 1930 ?).
Boutons et fleurs en cire, feuilles en tissu (entre 1850 et 1930).
Wax orange blossoms & buds (circa 1850 to 1930 ?).
Fleurs en tissu (entre 1880 et 1930).
Fabric orange blossoms (circa 1880 to 1930 ?).
Bonus : quelques fleurs rescapées de la couronne de mariée de ma grand-mère dans les années 50 (le reste ayant fini à la poubelle). Elles sont en soie thermoformée et les boutons sont en cire.
And some orange blossoms escaped from my grand-mothers’ bridal headdress in the 50’s (the others ended up in the trash can). There are made of silk heat-shaped for the flowers, buds are made of wax.
***
Et parce qu’elles sont trop fragiles pour être portées il est tout à fait possible d’en fabriquer des neuves (et très solides) en pâte FIMO. Voici celles que j’avais fabriqué pour Sarah qui voulait une touche de tradition sur son chapeau de mariée :
And because it’s too fragile to be worn, you can make fake wax blossoms by yourself with some FIMO clay. HEre are some I made for Sarah who wanted orange blossoms on her bridal hat :
 

5 thoughts on “Couronnes de mariées / Bridal headdresses

  1. Bonjour Fanny!
    This is an very interesting article. In 19th.century literature there are some examples of the orange blossom as bridal headdresses too. The heroine Antonie of Thomas Mann´s roman:The Buddenbrooks(a tale of the rise and fall of a familiy of very rich and powerfull merchants in 19. century Lübeck) wears orange blossoms in her hair at her first wedding. But on her second marriage it was forbidden, because she got divorced from her first husband (very shocking…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *