Article précédent (qu’il vaut mieux lire avant pour avoir les « mises en garde ») : la coiffure sous Louis XIV.
Previously (and it’s better to start with it) : hairstyles under the reign of king Louis XIV.
 
***
Un fois n’est pas coutume, il y aura bien plus de choses à dire chez ces messieurs que pour les coiffures des dames. J’ai essayé de résumer les modes principales entre 1715 et 1774 avec ce schéma :
For once, I will have much more thing to say about men than women ! I tried to resume the main hairstyling fashions from 1715 to 1774 in this figure :
 
Hommes comme femmes, deux traits principaux :
– Une personne à la mode se poudre les cheveux,
– La mode est presque toujours aux « petites têtes », exit les coiffures démesurées pour le moment.
Men as women, there are two main caracteristics :
– Powder is a « basic » for fashionable people,
– Fashion is to « small heads », no more huge hairstyles (for the moment).
 
***
Chez les Hommes / Men
Quel que soit le moment : pas de pilosité faciale !
Au début du règne de Louis XV il y a trois modes issues de l’époque de son arrière grand-père (M1, M2, M3) comme nous l’avions vu précédemment, toutes très bouclées et certaines déjà franchement démodées lorsque le jeune garçon monte sur le trône (M1 et M2 : il n’y a guère plus que les personnes âgées ou les personnes en représentation qui les portent). Si la coiffure va vers la discrétion (M3) elle évoluera assez vite en M5 : les boucles sont séparées par une raie au milieu et sont de plus en plus ordonnées à mesure que le temps passe (on retrouve d’ailleurs encore aujourd’hui une variante de cette coiffure chez les juges anglais). On hésite pas non plus à raccourcir la coiffure (M6) parfois jusqu’au menton. Car la mode tend à être aussi pratique que possible et c’est pourquoi les coiffures en catogan (en « queues de cheval » pour résumer) apparaissent assez rapidement : M4 est la version catogan de M3, et le volume des boucle va avoir tendance à descendre (M7) jusqu’à se réduire à quelques boucles ordonnées le long du crâne : les fameux marteaux (deux de chaque côté sur M8). Ce catogan à marteaux apparaît au milieu des années 1740 et va durer jusqu’à la fin de l’ancien régime (et on le retrouver même à la cour sous l’Empire) : le nombre de marteaux est assez important au début, auréolant parfois tout le tour du visage, puis il va se limiter à quelques marteaux de chaque côté de la mâchoire (plus pratique avec le port du chapeau !). Des variantes apparaissent, telles que de mettre du volume sur le haut du crâne et poser une couronne de marteaux d’un oreille à l’autre (M9).
Whatever is the decade : no facial hairs !
At the start of Louis XV’s reign, there are three hairstyles coming from his grand-grand-pa’s reign (M1,M2,M3) as we saw previously, all with a lot of curls, but some already old-fashioned for that period (M1 and M2 : only for eldest or people in representation). If hairstyles tend to be more discrete (M3) it will soon evolve to M5 : centre parting and curls are structured (we still can see this kind of hairstyles on english judges). Men do not hesitate to shorten their hairs (M6) to chin’s level. Because they want to be confortable they start making ponytails hairstyles : M4 is M3 with a ponytail, and the curls volumes will go down (M7) until they become structured curls along the head : the weel known « marteaux » (two on each side on M8). This hairstyle will last from 1740 to the end of french royalty (and will too be found in Napoleon’s court) : the number of marteaux is quite important for start, all around the head, and only few will remain (it’s easier with the hat !). Some variations appear, as more volume on the top of head and a crown made of marteaux from one ear to the other (M9).
 
Chez les Femmes/ Women
Les cheveux sont tirés vers l’arrière en laissant un peu de volume autour du crâne, formant une auréole de cheveux alors que l’arrière est natté (F1). Le temps passant, on cherche à encore réduire un maximum la coiffure, les nattes pendantes disparaissent : les cheveux arrières sont coupés ou remontés le long de l’arrière du crâne (parfois en une tresse). De petits marteaux encadrent bien vite le visage (F2) : tout le tour de ce dernier puis sur les côtés comme chez les hommes (M8). La partie supérieure, le « tapé » grossit petit à petit et devient réellement volumineux à partir de 1760. Il n’arrêtera plus de grossir jusqu’aux années 1780 (mais ceci fera l’objet d’un prochain billet). Plus d’infos sur les coiffures des femmes à cette période ICI.
Hairs are combed from front to back, with only few volume around the face : it’s an aureole made of hairs, and the back hairs are braided (F1). As time goes, women want to reduce once more the size of their hairstyles, no more braids : the back hairs are cut or brought back to the top of head. Small marteaux become very fashionable (F2) : all around the head and on each side of hairs as men do (M8). The upper part (called « tapé » in french) grows slowly and becomes big after 1760, it will not stop growing until 1780 (but I will talk about that later). More details HERE (but in french).
 
L’évolution est visible, tout prend du volume : le tapé (en bleu), les marteaux (en vert) qui descendent et la partie dorsales (en rouge) nattée ou tressée. J’appelle personnellement cette partie en rouge le « cache misère » car c’est ce qui permet de cacher le montage de cheveux.
The evolution can be seen, everything grows bigger : the upper part (in blue), the marteaux (in green) which go down and the back part (in red). 
***
Si l’on peut difficilement se baser sur les tableaux pour les vêtements (car beaucoup de gens de la cour étaient peints en costumes de représentation), les coiffures sont généralement les bonnes. Ce qui est encore mieux c’est de regarder les sculptures car on y voit les volumes et les parties arrière.
If we can not look at paintings for clothes (as most of court people were painted in their representation costumes), the hairstyles are often the good ones. But the best are statues because you can see the whole hairtsyle !
La comtesse de Jaucourt (1777), par Houdon (piquée à Elisabeth).
 ***
 
A trèèèèèèèèèèèès vite pour la dernière partie sur les coiffures sous Louis XVI ! (j’essaie de la faire avant ce WE pour que les gens allant aux fêtes galantes du château de Versailles puissent le lire avant la soirée).
 
See you (very) soon for the last part : hairstyles under Louis XVI’s reign.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

2 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *