The reasons why I do not lend my costumes anymore : english version below

Il ne se passe pas une journée sans que l’on me demande si je peux prêter un costume. C’est souvent pour un shooting photo, un tournage, une fête, un jeu de rôle grandeur nature (GN). C’est parfois une demande qui émane d’inconnus, parfois d’amis proches. Voici les nombreuses raisons qui font que je refuse systématiquement les demandes, et que je propose de louer auprès de professionnels de la location, les Vertugadins, qui ont une partie de mes costumes en location.
 
1. Car je n’ai pas le temps de gérer un prêt. Et là vous me direz « mais ça prend 5mn ! ». Non, ça prend beaucoup de temps : répondre à vos messages, chercher le costume dans mes stock, vérifier son état, faire les réparations, trouver les sous-vêtements adaptés, réussir à se mettre d’accord sur un rendez-vous, aller au RDV. Pfiouuu, la matinée est passé et c’est autant de temps que je n’ai pas utilisé à gagner de quoi manger.
 
2. Vous risquez de le tâcher, même en faisant attention. Maquillage, boisson, le frottement d’un animal (chien, cheval…) ou même le fait de vous asseoir sur une marche un peu trop humide parce que c’était plus joli sur la photo. Paf ! tâche ! Dans le meilleur des cas le costume passe au pressing (et hop, 45€ de pressing pour ma pomme) et dans le pire des cas il est irrécupérable (plouf, 1600€ de ma poche). Vous comprendrez que ça vaccine d’être trop sympa…
 
3. L’accident bête (comme tout accident quoi…). La belle dentelle 19e qui se prend dans un coin de meuble, la manche qui s’accroche sur une poignée de porte, la cigarette qui frotte de trop près… Vous aurez beau me faire un grand sourire en vous excusant, mais c’est moi qui paierai les réparations ou qui n’aurai plus qu’à pleurer si c’est irrécupérable.
 
4. Porter un costume c’est l’abîmer, même si on n’y fait pas de tâches. Le fait de le déplacer, de suer dedans, serrer un tissu, etc. Car nos tenues ne sont pas faites de pierre, ce sont des matières qui vivent et vieillissent. Elles subissent une usure naturelle qui fait qu’elles ne peuvent être portées qu’un nombre de fois limité avant de se trouer. C’est moins le cas pour certains tissus anciens qui résistent bien (les vestes d’homme du 19e par exemple qui se portent encore, les robes 18e qui étaient portées des décennies), mais nos tissus modernes traités chimiquement n’ont pas ces capacités malheureusement (même les soies n’ont absolument pas la solidité des soies 18e). Bref, là encore : porter un costume a un coût, vous le prêter signifie que JE paie ce coût votre place.
 
5. Un mauvais conditionnement peut ruiner un costume  : la jolie robe rendue en boule dans un sac, mais elle n’est pas tâchée, hein ! Au mieux il y en a pour 4h de repassage (pour bibi) au pire elle est là encore irrécupérable et je pleure. Et je vous passe les costumes qui sont rendus nickels mais qui puent la cigarette.
 
6. Je n’ai pas envie de courir après le costume pour le récupérer. Et là pour le coup, le pire ce sont les amis qui se permettent bien plus de choses que les inconnus.
 
7. Vous. Si vous êtes un inconnu, pourquoi vous prêterais-je un costume plus qu’à l’un des autres qui m’aura écrit cette semaine ? Et si vous êtes un ami et bien je ne souhaite pas vous perdre comme ami pour l’une des 6 raisons précédentes.
 
Voilà, vous savez tout. Alors bien entendu la plupart des emprunts sont accompagnés de vœux pieux du type « je rembourserai le pressing ou les réparations s’il y a un problème » mais c’est encore plus de temps et de patience gaspillée de mon côté pour quelque chose qui reste souvent de l’ordre du vœux pieux… Le chèque de caution règle quelques problèmes, mais ne résout pas le fait que c’est beaucoup de soucis pour aucun bénéfice de mon côté. Alors bien entendu la plupart des demandes de shootings s’accompagnent aussi du « je vous ferai de la pub » : c’est très gentil mais j’en suis arrivée au point où je préfère que le bouche à oreille se fasse sur la qualité de mon travail avant tout 😀
NB : il m’arrive cependant de prêter des costumes à des amis dont j’admire le travail ou que je souhaite soutenir parce qu’ils ont de beaux projets mais pas d’argent. La plupart du temps je suis présente le jour J pour habiller et surveiller, vous comprendrez que je ne peux pas me permettre de le faire trop souvent si je veux pouvoir vivre de mon métier !

Et vous, vous prêtez encore vos costumes ?
 
 
 
There is not a single day without someone asking me for lending a costume. It’s for a photo shoot, a film, a party or live role playing action games (historical LARPG). It comes from a stranger or close friends. But my answer is NO, and here are the reasons why I tell people to rent costumes to professionnals, as the Vertugadins, who have some of my costumes for rent.
1. I have no time to handle a rent. « It only take 5 minutes ! » you will tell me. No, it takes much more time : answering messages, finding the costume, mending it, finding the right underwears, getting the rendez-vous, … And the morning is already over ! (not 5 minutes !).
 
2. You might stain it, even if you are careful. Make-up, drinks, animal rubs (horses, dogs,…) or even sitting on a damp spot. If I am lucky the costume can be cleaned and I just loose 45€, if not I loose the whole costume price.
 
3. The dumb accident (as ever !). The nice 19th century lace hanging on the furniture corner, the sleeve clinging to the doorknob, the cigarette too close… You can make sorry smiles after that, it is not you who will pay for all of that, it’s ME.
4. Wearing a costume is ruining it, even without making stains. Moving in it, sweating in it, tighten the fabric,… Because our costumes are not made of stone, they are aging. They have a natural wear. Very old fabrics can be worn for decades but our modern fabrics are not that strong. To put it in a nutshell, wearing a costume has a cost, if I lend it to you it means that I will pay it.
5. A bad packaging can ruin a costume : the beautiful dress rendered rolled in a bag ! Maybe I will spend 4 hours to iron it, maybe it goes to the garbage. And I do not speak about the costume stinking the cigarette in spite of its perfect condition.
 
6. I do not want to run after my costume to get it back. It’s worst for friends as they allow them much more things than strangers.
7. You. If are a stranger then why would I lend a costume to you and say « no » to others ? If you are a friend I do not want to loose you as a friend for one of the 6 previous reasons.
Well,you know everything you have to know. Every ask is made with a wihful thinking at best like « I will pay you the cleaning or the mendings » but in facts it’s just more time and patience wasted. Of course for photo shoots people say to me « It will be advertising for you » : that’s nice but I would rather advertising made about the quality of my work 🙂

Do not be mad at me, I am a nice personn but I have to earn money with my work 😀

What about you ? Do you still lend your costumes ?

7 comments

  1. Oh oui, je comprends très bien ! Il y a des boutiques spécialisées pour cela ! Mais le plus difficile, c'est de dire non aux amis qui vous sollicitent et là, il faut trouver des arguments en essayant de ne pas les vexer !! Et puis, je passe tellement de temps pour les faire mes costumes, que je ne veux les voir que …. sur MOI !! Marie40

  2. Les gens ont toujours un rapport différent avec ce qui ne leur appartient pas. Dommage. Dommage aussi de devoir en arriver à de telles justifications pour expliquer l'évidence. En tout cas je suis tout à fais d'accord avec toi sur beaucoup de choses ^^ mais certaines personnes ne comprennent pas et ne comprendront sans doute jamais. ^^,
    J'ai quand même un collègue qui m'a harcelé pour que je prête une robe XIXeme pour sa fille de 17 ans pour une soirée "déguisée" en boite… euuuuuh. Merci mais non merci ^^,

  3. le  » c’est pour se deguiser  » est un bon debut .
    Ce qui me fait toujours rire c’est le  » c’est quelle taille ?  » deja vous savez qu’ils ne savent pas qu’a l’epoque c’est tout du sur mesure ….on commence mal
    Et le « c’est une garniture de cheminée  » pour un col de dentelle 1830 …on vous l’a pas faites celle-la

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *