Tale of Tales

 

Et hop, une critique cinéma puisque ça faisait longtemps ! Et aujourd’hui nous allons parler de « Tale of Tales », un film italo-franco-britanique réalisé par Matteo Garrone encore dans les salles de cinéma en ce moment. Mais pour commencer, regardez donc la bande annonce si vous n’en avez pas du tout entendu parler :

Today I will talk about a movie (it has been a while !), « Tale of Tales », a franco-italiano-british movie by Matteo Garrone. We still can see it in theatre in France. But let’s watch the trailer :

 
 
***
Quelques mots concernant le film avant de parler des costumes : c’est beau. C’est vraiment trèèèèèèès beau. Sublime. Poétique. Dommage qu’un scénario tenant sur un post-it ait été traité sur 2h30. Parce que c’est aussi long que beau. Il s’agit d’un adaptation de contes du début du XVIIe siècle (le Pentamerone par Giambattista Basile) donc c’est aussi violent et monstrueux. Mais c’est beau. Et c’est long. En gros, vous avez vu une grande partie de la substance du film dans la bande annonce.
Few words about the movie itself : it’s lovely. It’s reaaaaaally lovely. Amazing. Poetic. What a shame that the script is tiny for a movie lasting 180 minutes. Because it is as long as it is lovely. It’s based on tales written at the start of the 17th century (the Pentamerone by Giambattista Basile), which explains its violence and some monstruous facets. But it’s too lovely. And too long. In fact if you have seen the trailer you have seen most of the movie’s essence.
 
***
Maintenant parlons enfin des costumes : là il n’y a aucun bémol. C’est sublime, point barre.
Now let’s talk about the costumes : there are no negative points. It’s gorgeous, and that’s all I have to say.
 
http://tirellicostumi.com/en/abito_oscar/il_racconto_dei_racconti_tale_of_tales_123
Massimo Cantini Parrini, le costumier en chef, a d’excellentes connaissances en histoire, c’est même un amoureux de la mode historique (et un collectionneur de costumes anciens d’après ses interviews). Et on voit immédiatement que la coupe des costumes est très historique, avec une grande liberté sur les matières (ce sont des contes, donc quoi de plus normal ?). On retrouve des modes de la renaissance (espagnole) jusqu’au 17e siècle (dont de gros clins d’oeil à la mode sous Louis XIII chez les hommes et Louis XIV chez les femmes).
Massimo Cantini Parrini, the costume designer, has strong historical understandings, he is a lover of historical fashion (and is a collector of antique costumes). And we can see it immediatly, because the cuts of costumes are very accurate to 16th and 17th centuries. Of course the fabrics are often fanciful, which is quite normal as we are talking about tales !
La mode est inspirée par la « renaissance espagnole » (16e) pour la cour de Salma Hayek.
Fashion is inspired by the « spanish renaissance » (16th c) for the court of Salma Hayek.
La mode est plutôt orientée Louis XIII et Louis XIV (17e) pour la cour de Vincent Cassel.
Fashion is inspired by Louis XIII and Louis XIV of France (17th c) for the court of Vincent Cassel.
Et la dernière cour est plutôt première moitié du XVIIe siècle (avec de jolies coiffures Louis XIV).
And the last court is inspired by the first part of the 17th century (with beautiful Louis XIV hairstyles).
 
Voilà, comme je vous l’avais dit : c’est beau, ça froufroute et c’est une débauche de plis en tuyau d’orgues (donc fait main).
As I told you it’s lovely, it’s rustling and there is an orgy of organ pipes pleats (made by a human hand, no machines).
 
***
En conclusion, le monde du costume de cinéma était bien terne depuis la mort d’Eiko Ishioka mais la relève est là ! Je ne peux que regretter un manque de soin sur le scénario et les énormes longueurs, sans quoi ce film aurait vraiment pu être culte. Car le drame de ma vie c’est qu’il semble obligatoire qu’un film en costume soit ennuyeux ! A part « Anonymous » en 2012 (un chef d’oeuvre) et un « Mirror mirror » sympathique cette même année, tout  est ennuyeux au cinéma dès qu’il y a du costume ancien (avant les années 40).
In conclusion, the costume designer’s world was quite dull since the death of Eiko Ishioka but the continuity is there ! I am just sorry about the lack of care for the script, because the movie should have been cult. Why all the movies with period costumes (before 1940) are all so boring ? I have to go back to 2012 to find a master-piece, « Anonymous« , and the charming « Mirror mirror« . 

5 thoughts on “Tale of Tales

  1. Les films historiques en costumes tirés d'un livre, souvent, ça va mieux, genre là, je ne me remets pas de Jane Eyre tellement TOUT était bien : costumes, photo, dialogues, rythme. Bon en revanche c'est sûr que c'est du costume modeste… C'est plus en film "fantastique en costume" que j'ai du mal à trouver à la fois image chouette et scénario chouette 🙁

  2. C'est vrai, le film est "bof" mais je m'étais laissée tenté pour les costumes et là, je n'ai RIEN regretté ! J'aurai aimé des arrêts sur image, vous nous les offrez !!! merci; Marie40

  3. Oui, en effet il était plutôt sympa ! Après il ne faut pas croire que je déteste TOUS les films en costumes. J'aime assez la Reine Margot, même (mais quand même moins) la princesse de Montpensier malgré quelques failles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *