To english readers : sorry, no translations today (no time for that unfortunatly :/ ). Do not hesitate using the « google translate » button.
 
Aujourd’hui je vais vous donner quelques tips pour vous bricoler un look victorien avec ce que vous pouvez avoir sous la main. En effet, j’organise un événement appelé « Dans les Bas-Fonds de Whitechapel » le 13 septembre prochain (billets ICI) où vous pouvez venir simplement pour vous amuser dans un cadre victorien ou interpréter un rôle (policier, aristocrate, commerçant, trafiquant, prostituée, antiquaire, boxer, joueur de poker, pick-pocket, infirmière, etc.) dans les bas-fonds du quartier londonien de Whitechapel (au moment des meurtres de Jack l’Eventreur). Ce sont ce que j’ai appelé les billets « acteurs » qui vous permettent de créer votre personnage en remplissant un petit questionnaire (celui des hommes est ICI et celui des femmes ICI si vous voulez voir un peu ce que vous pouvez jouer). C’est donc l’occasion de venir enquêter sur les meurtres du tueur en série le plus mythique du Royaume Uni sur fond de guerre des gangs ! (Et sans se prendre la tête sur le costume, par pitié, c’est secondaire ! ce qui importe ici c’est l’ambiance).
 
 
 
L’événement se produira dans le Whitechapel de 1889, alors que le quartier est dirigé par un gang qui vient de se faire démanteler par la police, laissant la place libre pour les jeunes gens aux dents longues qui rêvent de se faire respecter par cette cour des miracles londonienne. Les tensions sont donc à leur paroxysme quand Jack l’Eventreur commence à massacrer les prostituées des environs, rajoutant l’horreur à la violence quotidienne… Autant dire que tous les habitants de Londres sont sur les dents lorsque les malfrats locaux décident d’un cessez-le-feu le temps d’une soirée au célèbre pub « l’Union Jack » afin de décider comment se débarrasser du tueur et peut-être pour trouver un moyen de se partager la gestion des activités (légales et moins légales) du quartier.


 
Il faut préciser que ce sera sans doute la dernière soirée Bas-Fonds avant pas mal de temps, et la 2e au format « murder party » après « Dans les Bas-Fonds de Port Réal » (photos ici). J’avais espéré en faire une dernière sur le thème d’Harry Potter (forcément, ça aurait été « Dans les Bas-Fonds du Chemin de Traverse »), mais je ne suis pas sûre d’en avoir le temps ni la motivation. Donc si vous voulez essayer une murder party (car c’est ouvert aux grands débutants) ou êtes déjà un habitué de ces dernières (car beaucoup des organisateurs sont des GNistes chevronnés) c’est l’occasion donc ne tardez pas trop à prendre votre billet.
 
***
Si vous voulez interpréter un personnage
Déjà, la première chose que je vous conseillerais de faire c’est de réfléchir à votre concept de personnage (et là les questionnaires du 1er paragraphe peuvent vous aider). Et ensuite peut-être de lire cet article ICI sur quelques pistes faciles pour vous travestir et entrer plus facilement dans la peau de votre personnage. Sachant que cet événement n’est pas une reconstitution historique (c’est une uchronie) ce n’est pas la peine de vouloir faire du parfaitement historique ! Le but est de coller à l’ambiance avant tout. Et de s’amuser.
 
La société victorienne, une société de classes…
 
Le costume victorien est assez immuable (même si ses formes vont changer rapidement pour suivre les modes), donc selon si vous êtes de la haute société ou des classes populaires vous pourrez être collet-monté ou complètement débraillé. Et dans ce dernier cas il vous suffit de piocher dans la liste des pièces du costume et de les assembler de bric et de broc, en hésitant pas à les dépareiller, voir à utiliser des choses usées ou sales.
 
 
***
Pour les dames
 
Fille de la rue & dame des salons ? Les deux sont des femmes victoriennes…
Je vous concède que le costume de la première est plus facile à bricoler que la robe de la seconde qui vient des meilleurs couturiers de l’époque !
 
Bottines victoriennes (appelées « granny boots » sur internet), bas, culotte en dentelle (boomer), jupons, faux-cul, corset, jupe, corsage sont les pièces de l’habillement de base. Côté accessoires vous avez les éventails, les châles, les fourrures, les chapeaux, des décorations de cheveux (plumes, fleurs,…) etc. Et pour les coiffures mieux vaut partir sur des chignons un peu hauts sur l’arrière du crâne (vous pouvez aussi rajouter des boucles anglaises comme on en trouve chez les boutiques africaines par exemple).
Et puisque nous sommes dans les bas-fonds, rien ne vous empêche de vous déguiser en « femme de petite vertu » avec des jolies bottines, des jupons et un corset comme sur l’image ci-contre. C’est l’occasion idéale d’être négligée 🙂
 
 
 
 
Pour les messieurs
 
Pour s’habiller : chaussures de ville, pantalon à pince, chemise à col cassé ou à plastron avec son faux-col, gilet, veste, manteau, pardessus. Niveau accessoires vous avez la canne, le chapeau (haut de forme ou melon ou casquette de grand-père), la montre à gousset, etc.
 
Deux hommes victoriens…

C’est pour une fois bien plus simple pour un homme que pour une femme. Un pantalon noir, une chemise blanche, un gilet (et éventuellement un chapeau) : voilà, le tour est joué !


***

Ou trouver tout ça si on a rien chez soi ?
La première solution (et aussi la plus onéreuse) est la location. Sur Paris les deux adresses que je conseille toujours sont Les Vertugadins et Sommier (auxquelles j’ajoute la Compagnie du Costume si vous avez une voiture). A l’achat pour les hommes vous avez aussi Falbalas aux puces et à l’élégance d’autrefois (pour une fois c’est plus simple quand on est un homme… car les pièces d’époque ne sont plus trop portables pour les femmes sans les détruire).
Ensuite, pour trouver des trucs pas chers je conseille les friperies mais il faut y passer pas mal de temps à chercher. Personnellement j’aime bien les enseignes suivantes que je vous conseille dans cet ordre pour un rapport temps de recherche/qualité/prix optimal : Free’p’star, Guerrisol,  épisode et Kiloshop
Et puis bien entendu : facebook. Parce qu’en fin de compte, la plupart du temps on a un ami qui a des vieilleries qui traînent et qui sera ravi de les voir sortir du placard !
 
***
 
Voilà, j’espère avoir ouvert quelques pistes auprès d’indécis du costume et avoir le plaisir de vous croiser dimanche 13 septembre 2015 :-). Et comme je le disais : pas de stress quand aux costumes ni par rapport au côté « murder party » car si le costume est obligatoire il peut être bricolé (c’est même mieux dans les « bas-fonds ») et le côté jeu de rôle n’est pas obligatoire du tout quant à lui ! Vous pouvez simplement venir vous amuser sans interpréter le moindre rôle.
 
Voici encore quelques liens pour voir des images qui pourraient vous inspirer : beaux quartiers ICI et populaire ICI.

One comment

  1. Une murder Harry Potter, j'adorerais ! Mais je comprends que ça demande du temps et que ce ne soit pas évident. Je croise quand même les doigts pour que ça se fasse.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *