Crimson Peak

Aujourd’hui, c’est de cinéma que je vais parler, avec une petite critique « costumes » du film Crimson Peak de Guillermo Del Toro, avec Mia Wasikowska, Tom Hiddleston et Jessica Chastain.
Today I will talk about cinema costumes with Crimson Peak (from Guillermo Del Toro, avec Mia Wasikowska, Tom Hiddleston et Jessica Chastain).
 
Sans rentrer dans le détail (car ce n’est pas le sujet de ce blog), quelques mots à propos du film : c’est beau à tous points de vue (images, costumes, casting, accessoires, etc.), on sent très bien l’inspiration victorienne derrière le projet (architecture, littérature, costumes, peinture, etc.). Quel dommage que ça n’aille pas plus loin. Le fantastique n’a aucune utilité au final, mais on touche le fond sur le scénario (que je pense avoir déjà vu au moins deux fois dans des téléfilms du dimanche après-midi sur M6). Disons que ça se laisse regarder, mais je ne peux qu’être dépitée à l’idée du film culte à côté duquel nous venons de passer…
It’s not the matter of this blog so I will only say few words about the movie itself : it’s beautiful (casting, pictures, accessories, decoration,…) and real victorian inspirations can be seen behind the movie (architecture, literature, costumes, paintings, …). Too bad there is no more. Fantastic is useless, and the script is so poor (seen so many time in TV movies) that I feel bad as this film could have been a cult movie with some work on the screenplay.
N’hésitez pas à consulter l’article de mon chéri si vous voulez en savoir plus sur le film lui-même (pour une fois que nous sommes d’accord en plus !) : c’est ICI sur El Programmator.
***
 
Mais revenons au travail de Kate Hawley, la costumière du film : c’est sublime. Voici ses grandes forces en ce qui me concerne : (cliquez pour agrandir les images qui suivent)
Let’s talk about Kate Hawley’s work now (she is the costume designer) : it’s amazing. Here are her plusses if you asked me : (click to enlarge the following images)

Avoir pris de belle matières. La soie c’est cher et plutôt fragile, mais ça prend tellement bien la lumière… Au gauche un velours de soie bleu et à droite un satin duchesse jaune.
Au final assez peu de costumes différents pour les acteurs principaux, mais de qualité.
The designer used good fabrics. Silk is expensive and delicate, but it plays with the light on a shooting set. On left : a blue silk velvet and a yellow satin duchesse on right. Finally few different costumes for the main actors, but only the best.
Avoir choisi une mode assez peu vue (1895-1899, avec ses manches gigots). Il fallait oser, mais c’est très réussi. Les Sharps sont habillés de manière démodée quant à eux, ce qui est logique puisqu’ils manquent d’argent…
She chose a period not seen a lot in movies (1895-1899, with it’s leg of mutton sleeves).

The Sharps are dressed with outdated costumes, which is quite logical as they are out of money.
Avoir utilisé des éléments anciens (car certaines choses sont introuvables de nos jours). Par exemple la ceinture de deuil faite en cheveux et avec sa poignée de main sculptée, les fleurs en velours ou les feuilles et fruits à appliquer, dentelles, voilettes… 
She used antique items (as some are very rare). For example : the mourning belt made of human hairs and its carved hands, velvet flowers and applique leaves and fruits, laces, veils…
Avoir imposé le port du corset à ses actrices (ouf ! Léa Seydoux n’était au casting…). Car au-delà de sculpter la silhouette les acteurs bougent autrement, ils ne peuvent pas se voûter et sont obligés de bouger tout le buste lorsqu’ils se tournent.
The corset wear was imposed and that is a very good thing ! It shapes the silhouette and the actresses moves are changed (they cannot stoop nor turning a part of their bust).
Avoir osé utiliser des matières pleines de textures : plis, fronces, etc. Et bien entendu mis ce qu’il fallait de jupons sous les robes !
She used textured fabrics : pleats, gathers,… And the use of the good quantity of petticoats under the dresses !
L’utilisation des nombreux accessoires importants à l’époque ! Châtelaines, broches, bagues, gants, ceintures, chapeaux, épingles à chapeaux, voilettes, ombrelles, lunettes,…
The use of  plenty important accessories for the period ! chatelaines, brooches, rings, gloves, belts, hats, hat pins, veils, glasses, umbrellas…
Les costumes masculins sont aussi soignés que les costumes féminins.
Men & women costumes have equal quality.


C’est beau. J’aime. Mais je suis sûre que vous aimeriez que je pinaille, alors pinaillons :
It’s beautiful. I love it. But I am sure you want me to quibble, then let’s quibble :
Le bal… Mais… Pourquoi ? Non seulement cette scène (mièvre) ne pourrait pas avoir lieu à l’époque mais en plus les costumes sont d’un niveau bien inférieurs aux autres costumes, il ne sont que vaguement historiques. C’est sans doute parce qu’il n’y avait qu’une toute petite scène que l’on a pas pris le même soin sur ces robes que sur le reste du film (quand il y a un budget à tenir on focalise sur les costumes les plus vus).
The ball… But… why ? This (mannered) scene could not happen during this period and the costumes are very poor compared to the other costumes in the movie, they are not very accurate. Maybe the designer did not want to waste the costumes budget for very few images.
Je pense que les robes de Jessica Chastain ont toutes été faites avec le même patron, en tout cas elles ont toutes une carrure d’épaule trop large (et il manque environ 1cm sur le devant de chaque emmanchure) pour que la forme soit vraiment totalement historique. Cela semble ridicule mais je dois avouer qu’en taille géante sur les affiches du métro je ne voyais plus que ça…
I think Jessica Chastain’s dresses were all made with the same pattern. There is a small problem with their armholes, 1 centimeter is missing on the front of each armhole. It’s ridiculous but on huge posters in the subway I was unable to take my eyes of this detail…
En conclusion : maintenant j’ai envie d’un costume à grosses manches, c’est malin !
As a conclusion : Now I need a costume with huge sleeves, well done !

6 thoughts on “Crimson Peak

  1. Vraiment, ça te fait aimer les manches gigot ?
    (Bon, j'avoue, ça rend bien ! Mais sur les autres hein.)

  2. Merci beaucoup pour cet article! Pourquoi les bals n'étaient pas possible à l'époque victorienne? Ils ne correspondent pas aux mœurs de cette période?

  3. Oh, si, si, tout à fait à la mode et dans les moeurs. Mais déjà, une jeune bourgeoise (même américaine) ne connaîtrait pas la valse ?!? Ensuite, je ne suis même pas sûre que les pas qu'il fait soient d'époque (là il faudrait un spécialiste pour le dire, mais ça ressemblait plus à de la valse de salon "moderne" que de la valse ancienne). Et enfin, ce serait hautement inconvenant de faire ce type de démonstration… Il y a un petit côté monstre de foire (surtout si en plus il fait danser la jeune fille qu'il a amenée au lieu de la fille de la maîtresse de maison).
    Et puis (mais là c'est une question de goût) la scène est plutôt mièvre. Il y a tellement de belles scènes de danses à la fois bien faites et glamour et pleines de tension dans le cinéma, que celle-ci est très anecdotique…

    (désolée, je suis plutôt acerbe mais c'est l'un de mes réalisateurs préférés du coup j'attend toujours le meilleur venant de lui 🙂 )

  4. Concernant la scène de bal, l'explication est tout à fait rationnelle : Guillermo Del Toro adore le film Le Guépard de Visconti, en particulier la scène du bal, il a donc voulu rendre hommage à cette scène. Idem pour les scènes gore de la fin : hommage à Mario Bava. Pour l'esthétisme, je te rejoins : c'est époustouflant : absolument tout est pensé de A à Z, comme toujours chez Del Toro.
    J'ai peut-être une explication pour les robes trop grandes de carrures de J. Chastaing : les robes sont démodées, on peut penser que, par manggue d'argent, elle porte les robes de sa mère, ça pourrait expliquer les problèmes d'ajustement ?
    Mais je ne suis pas d'accord avec la critique : c'est EXACTEMENT le type d'histoire que l'on trouve dans les romans victoriens, donc, là, pas de surprise, vu que c'est ce que voulait le réalisateur. En fait, je crois que c'est plutôt la bande-annonce qui est mal faite : elle annonçait un film d'horreur, et pas un film d'amour. ^^

  5. Hello,
    Merci pour tes remarques, effectivement, ça permet de voir certaines choses sous un autre angle…
    – Alors du coup pour le Guépard il a raté son effet :'( "Le Temps de l'Innocence" de Scoresese par exemple était beaucoup mieux réussi dans le genre hommage !
    – Oui, excellente idée pour les robes de la mère ! En fait, je me posais la question des dates plus globalement, car il y a des gros bugs de dates effectivement par rapport aux photos découvertes dans les enveloppes (bon, je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler mais soit il y a un bug par rapport aux dates soit il y a une vraie anguille sous roche concernant les Sharp -anguille que la réalisation n'a pas réussi à mettre en lumière plus que ça-).
    – Pour le type d'histoire, oui, en effet :/ L'attente était effectivement peut-être un peu trop grande et notre imagination un peu trop galopante pour s'attendre à un roman horrifique comme il y en avait tant à l'époque…
    Merci encore !

  6. Coucou !
    Je me posais la même question pour les dates… On a quand même un gros problème de dates…L'action est sensée se passer en 1901, mais je voyais un peu plus en arrière quand même… Enfin, bon, on pinaille ^^ (faut bien trouver quelque chose). Désolé pour les fautes de frappes et autres, je ne me relis pas…(je devrais). Je vais faire un article sur le film sur mon blog, mais je vais plus parler des décors que des costumes (d'autres, dont toi, le font mieux que moi, malgré ma très grande passion)… De rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *