Tous les ans je fais un poisson d’avril où je raconte absolument n’importe quoi. Les lecteurs les plus assidus se souviendront de « l’épée porte-gobelet » ou d’Hollywood qui s’excusait de nous mettre Keira Knightley dans tous les films historiques. Et bien cette année je vais innover et vous raconter 10 faits historiques incroyables. Bien entendu, s’est glissé un fait totalement inventé: réussirez-vous à trouver lequel avant de lire la réponse à la fin de l’article ?

***

1)  Même pas froid !

La patagonie, un beau pays où vivaient les Yamanas, un peuple qui vivait toujours tout nu… Point de mode chez eux si ce n’est celle de se recouvrir de graisses animales. Oui, sauf que quand la température locale ne dépasse jamais les 6°C ça semble plutôt incroyable. Que ce soit dans la neige ou pour aller pêcher, tous nus et même pas frigorifiés. Découverts au 19e siècle, nous nous sommes dépêchés de les couvrir convenablement : peut-être aussi pour les protéger du froid ? Aucun ne pourra vous répondre puisque cette culture millénaire a disparu en quelques décennies à notre contact…

As it’s april fool’s day, I had to post an article. If you read this blog since years you might remember « the cup holder sword » or that Hollywood apologized for Keira Knightley in every historical movie. But this year, for once, I will talk about true unbelievable facts. Of course, one of them will not be as true as I say ! Will you find which one is false before reading the answer at the end of the article ?

***

1) Not even cold !

Patagonia, an amazing country where lived the  Yaghan, people who lived naked… No fashion for them except animal fats all over ther bodies. But when local temperature never exceeded 6°C (43°F) that seems rather incredible. In the snow or to go fishing, they were always naked and not freezing ! Discovered during the 19th century, we hurried to cover them properly: maybe also to protect them from cold? None can answer us because this thousand-year-old culture disappeared  few decades after starting living with us…

01_ Dandys

2) Tricherie sur la marchandise !

On croit souvent que le 20e siècle a inventé la tricherie vestimentaire avec ses wonderbas. Erreur, on triche depuis que la mode est mode : corsages rembourrés pour donner l’impression d’une poitrine généreuse, jupons pour donner de bonnes hanches bien larges… La palme revient à ces messieurs du tout début du 19e siècle qui, voulant être à leur avantage d’après leurs critères de beauté, n’hésitaient pas à s’ajouter des faux mollets, fausses cuisses, fausses fesses, etc. Ramenez une conquête à la maison devait parfois se rapprocher de jouer à la roulette Russe !

2) Fashionable fool play !

We often think that 20th century invented garment cheating with stuff like wonderbras. But in fact we are cheating since fashion is fashion : padded bodices for large breast, wide petticoats for broad hips… Special mention to men from the start of 19th century who, wanting to be desirable according to their beauty standards, wore fake calfs, fake thighs, fake bottom, etc. Bringing a new lover at home was like playing russian roulette !

02_Termes

3) Patriotisme !

Quelques mois avant le déclenchement de la 1ere Guerre Mondiale, il était du meilleur ton pour une parisienne d’arborer un beau ventre de femme enceinte. Ne pouvant porter les armes, elles signifiaient ainsi qu’elles portaient les soldats. Les ventres ont donc poussé en une nuit grâce à des « termes », sortes de baudruches en caoutchouc de toutes tailles, et sous l’oeil bienveillant des couturiers, ravis de devoir refaire la garde-robe de ces patriotiques dames !

3) Patriotism !

Few months before the WWI, the world was on a slippery slope to war but parisian ladies where not able to bear arms. That’s why they decided to bear soldiers ! Bellies grew up in one night thanks to « terms », which were kind of balloons made of rubber, existing in several sizes. Dressmakers were happy to provide new wardrobes ! 

03_Mouches

4) Fines mouches !

Les mouches permettaient à la peau de leurs porteurs de paraître encore plus blanche et aussi de cacher les croûtes et cicatrices liées à la petite vérole ou aux produits de beauté agressifs. Elles sont devenues à la mode à travers toute l’Europe très rapidement et durablement, certaines d’entre elles atteignant des tailles énormes (jusqu’à toute la joue !) et des formes étonnantes (étoiles, cœurs, larmes…). Si elles avaient des noms en France selon leur emplacement, il n’y avait pas vraiment de « langage des mouches » comme on essaie souvent de le faire croire. Par contre, son port pouvait être un acte politique en Angleterre puisqu’une mouche seule d’un côté ou de l’autre de la bouche pouvait signifier votre appartenance à un bord politique.

4) Beauty spots for all !

 Dark beauty spots made their wearer’s skin paler, and it was too very usefull to hide smallpox buboes scars or irritated skin because of hostile cosmectics. They became fashionable all accross Europe, and it lasted long. Some were huge (the whole cheek !) and some had amazing shapes (stars, hearts, tears…). If they had names in France, according to the place where they were put, but there was no real « beauty spots language » unlike what some people tell. But it could be a real political action in England because if you were wearing only one of them it meant your political side, depending on which side of your mouth it was. 

04_Souris

5) peau de souris

Les cosmétiques contenaient beaucoup de produits toxiques et corrosifs sous l’ancien régime, il n’était donc pas rare de perdre ses sourcils ! Aucun problème car on pouvait vous vendre des postiches de sourcils en peau de souris. Bon appétit bien sûr !

5) Mouse skin

Cosmetics were very toxic and corrosive during the old regime, that’s why you could lose your eyebrows ! But it was not a problem because you could buy fake eyebrows, made with the skin of a mouse. Icky, isnt’t it ?

05_Kiss Me Not

6) Kiss me not !

Au tout début du 19e siècle certains bonnets étaient tellement longs et serrés contre la tête des dames qu’ils empêchaient totalement leurs amants de les embrasser. Le terme anglais les désignant, « kiss me not » (ne m’embrasse pas), est arrivé en France, où il a été déformé comme de bien entendu, ce qui fait que ce chapeau encore retrouvé dans certains costumes folkloriques est appelé « kichenotte » de nos jours (kiss me not –> kichenotte, on peut dire que nos aïeux étaient encore plus nuls en anglais que nous !).

6) Kiss me not !

Some bonnets were so big and tight around the ladies’ head that it avoided them to be kissed by their lovers. When the english term « kiss me not » arrived in France it was misunderstood and changed to « kichenotte » (OK, our ancestors english language was poorer than ours !). And you still can find kichenottes in folk fashion. 

06_Pantalon

7) Élégant et ou confortable

La mode des culottes à la fin du 18e siècle, puis des pantalons du début du 19e, était d’être très très serrés pour montrer le corps bien fait de son propriétaire (d’où le port de prothèses, voir fait n°2). Seulement voilà, chaque matin les fashion victims devaient répondre à la question cruciale : « Monsieur va-t-il s’asseoir aujourd’hui ? ».

7) Smart and or convenient

 Breeches had to be very tight during the end of the 18th century, so did the pants at the start of the 19th century, in order to show the perfect body of their wearer (see fact n°2 about prosthesis). That’s why each morning fashion victims had to answer the famous question : « Will you seat today, Sir ? ».

07_Langage de l'éventail

8) Le langage de l’éventail

Les dames du 18e siècle ont développé une façon de tenir leur éventail pour signifier des choses à leurs amants : « retrouvons-nous seuls… » en touchant le haut de l’éventail, « je t’aime » en frôlant sa joue en s’éventant, etc. Bien pratique non ?

8) The fan language

Ladies developped a way to hold their fans meaning things to their lovers : « let’s meet alone… » when touching the fan’s top, « I love you » when fanning your cheek quite close, etc. Quite useful, isn’t it ?

08_Coiffure

9) Architecte-coiffeur

La décennie 1770 a vu les coiffures grandir, grandir, grandir… jusqu’à ce que les femmes ne passent plus les portes. Nombreuses furent les coquettes obligées de voyager en penchant la tête ou à genoux sur le sol de la voiture ! Certains créateurs ont même proposé des systèmes mécaniques permettant de coucher la coiffure le temps du trajet pour la redéployer une fois sur place à l’aide d’une sorte de manivelle ! Il faut aussi se rappeler que nous sommes à l’époque des coiffures en pouf et certains d’entre eux pouvaient raconter toute la vie de leur porteuse, ses passions et même ses idées politiques. D’autres étaient constellés de fleurs coupées gardées fraîches grâce à de petits vases d’eau cachés dans les cheveux. Bref, le genre de coiffure bien lourdes et pas du tout pratiques…

9) Architect-hairdresser

Hairdos rose during the 1770’s… until ladies not being able to pass across doors. A lot of coquettes had to bend their necks or to stay on their knees while traveling ! Some designers invented mecanisms in order to fold the hairs, it was possible to unfold it thanks to a kind of crank ! During that era, the « pouf » hairdos had to be very decorated, some of them used to explain passions, life or political views. Others used to wear fresh flowers, kept fine thanks to small water pots hidden in the hair. Quite heavy and inconvenient !

Peter_Paul_Rubens_-_Woman_with_a_Mirror

10) Plus de pipi de chat sur votre tête ?

On parle souvent du blond vénitien, mais comment l’obtenir ? Et bien c’est simple, il suffit de badigeonner vos cheveux d’urée et de laisser poser au soleil. Où trouver de l’urée ? Et bien dans le pipi voyons ! Ceux qui donnaient les meilleurs résultats était les pipis de chat et les pipis de cheval. Alors les reconstituteurs, vous essayez quand ?

***

Voilà pour les 10 faits amusants (et souvent dégoûtants) du jour ! Alors, lequel est-il faux ? Parce qu’il y en a 9 qui sont vrais quand même…. Alors bien entendu, même si j’ai cité des modes il faut aussi se rappeler que les modes n’étaient pas suivies par tous ! (et même loin de là, sauf pour les gens tous nus et pas frileux bien entendu :-p ).
(d’ailleurs merci à mon amie Shan Millan de me l’avoir soufflée !)

Réponse :

Donc, la réponse était … le 8, le langage de l’éventail : il n’a jamais été utilisé, c’est une jolie invention du 19e siècle. Tant de personnes le racontent encore comme était une vérité historique que c’était un peu « piégeux ». Mais c’était fait exprès ! Aviez-vous trouvé ou pas ? Lequel pensiez-vous que j’ai inventé ?

10) More cat urine on your head ?

 Venitian blond hairs are known worldwide, but how did they manage to get it ? Well, it’s quite simple : put urea on hair and leave under the sun. Where did they manage to get urea ? In piss of course ! The best ones were cat piss and horse piss. Dear reenactors, when do you think you will try it ?

***

We have our 10 funny (and sometimes degusting) facts of the day ! Which one is false ? Because nine of them were true… But please remind that I was talking about fashions, and they were not followed by all the people ! (and sometimes far from that, except the naked people who did not freeze of course :-p )
(thanks to my friend Shan Millan who told me about it)

Answer :

So, the correct answer was… number 8, the fan language : it has never been used, it’s a pretty 19th century fiction. Many people still tell it as if it was real facts, that’s why it was quite « tricky ». But that was my point ! Did you find the correct answer ? If not, which was the false one according to you ?

4 comments

  1. J’étais bien loin de la solution j’étais certaine que le 8 était vrai!! J’aurai plutôt penché pour le 3 🙂
    Très bon article au moins j’ai appris plein de choses!

  2. Je pensais que le N°2 était faux, à propos des hommes qui portaient des prothèses. Par contre, j’ai souvent entendu parler du langage de l’éventail… ^_^
    Merci pour cette devinette!

  3. Je penchais pour le ventre patriotique, tout le reste me paraissait soit trop énorme, soit assez véridique (soit juste connu) pour être faux. J’étais d’ailleurs convaincue de l’existence du langage de l’éventail ! En tout cas, j’ai appris deux-trois choses intéressantes.

  4. Bonjour,
    J’ai bien ri… Peut-être le pipide chat et la peau de souris!! Un peu ragoutant quand même!!!
    On ne pense pas souvent que la vérole ou petite vérole sévissait très souvent…. Donc les mouches bien utile…
    Comment faîte vous ? : un confetti de papier, de tissus noir, et quelle colle pour le visage?
    Merci pour les recherches

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *