Deux robes en velours vers 1810

Je suis de retour après quelques semaines sans le moindre article (désolée !). Ce silence forcé est dû à ce que je finissais d’organiser un GN(*) « Seigneur des Anneaux » dans un lieu magnifique, mais je vous en reparlerai sans doute sous peu (dès que j’aurai les photos). Aujourd’hui je vais néanmoins vous parler GN : je voulais vous montrer deux robes en velours que j’ai faites pour un jeu qui avait lieu en Russie en 1810.

(*) Pour rappel, un « GN » est un « Jeu de Rôle Grandeur Nature » et c’est un croisement entre du théâtre et un jeu de rôle. En France nous avons beaucoup de jeux historiques, sans doute grâce à notre histoire et au fait que l’on peut louer des châteaux.

***

Le jeu « Couronnes et Princesses » était organisé par Les Amis de Miss Rachel. Il ne s’agit pas de « reconstitution » mais d’ « évocation » (ce qui signifie que l’on ne s’attache pas à être historiquement corrects, seulement à être « dans le ton » de l’époque).

Toutes les photos présentes dans cet article sont l’oeuvre de l’excellent photographe Jérôme Verdier (sa page est ICI).

1/ Robe de jour rouge

  I’m back after few weeks without a single article (so sorry about that !). I was silent because I was organizing a « Lord of the Rings » LARP(*) in a wonderful place, but I’ll talk about it later (as soon as I’ll get the photos). But I will talk about LARP anyway : I wanted to show you two velvet dresses I made for a game which took place in Russia in 1810.

(*) a « LARP » is a « Live Role Playing Action » and it’s a cross between theatre and role playing games. In France we have a lot of historical games, I think it’s thanks to our history and the fact that we can rent castles (it helps a lot !).

***

The game « Crowns and Princesses » was organized by « Les Amis de Miss Rachel« . It’s not « reenactment » but an « evocation » (which means we don’t have to be historically accurate, we only have to stay « in the mood » of the period).

All the photos in this article were taken by the talented Jérôme Verdier (his page is HERE).

1/ Red day dress

Vous pouvez voir mes inspirations ci-dessus : la robe à transformation avec ses manches longues sous le ballon (image 1), les ballons striés de fourrure (image 2) et le dos (image 3).

J’ai faite la mienne de velours de coton (une matière que j’adore quad elle n’est pas trop épaisse ! sans quoi c’est une catastrophe à coudre -je vous en reparlerai sous peu pour ma robe de bal 1830 !-) avec des décorations de fourrure de lapin. Comme je suis contre le massacre des lapins j’ai pris des vieux stocks de galons de fourrure afin d’être sûre de ne pas financer le massacre de pauvres lapins. J’ai mis plus de temps à coudre à la main la décoration en bas de la robe que de faire la robe (j’y ai passé la nuit d’avant le GN, d’où ma tête sur les photos !). J’ai essayé de la faire aussi historique que possible, et j’avoue qu’elle fut très inconfortable à porter à cause des emmanchures étriquées.

Voilà le résultat :

 

You can see my inspirations (see previous images) : a « robe à transformation » with its long sleeves under the puff sleeves (image 1), the puff sleeves striped with fur (inage 2) and the back (image 3).

I made mine with a cotton velvet (I love this fabric when it’s not too dense ! Otherwise it’s terrible to sew -I’ll talk about it for my 1830 dress soon !-) with rabbit fur decorations. As I am against any rabbit slaughter I used old fur trim to be sure not to give money to the fur lobby. I spent more time to hand sew the fur decorations on the bottom of my dress than making the dress itself  (I did it the night before the LARP, which explains my face on the photos !). I tried to do it as HA as I could, and I must say that it was very uncomfortable to wear because of its tiny armholes.

My dress :

2/ Robe de bal verte

Celle-ci a été plus rapide à faire car je manquais de temps pour faire quelque chose de plus complexe. Voici les inspirations :

 

2/ Green ball dress

It was faster to sew as I runned out of time. See the inspirations :

J’ai fait l’erreur d’utiliser un tissu qui n’était pas 100% coton, et je trouve que ça se voit un peu trop dans la façon dont le tissu tombe. Et les manches sont trop fluides (ce qui ne m’a pas trop dérangé comme je ne suis pas forcément fan des manches ballon).

J’ai bordé l’encolure de dentelle métallique argentée pour habiller le décolleté. Je trouve le résultat convenable, la robe est simple mais élégante (sur les photos qui suivent le collier et la tiare font plutôt fin 19e, et ne sont donc pas historiques) :

  I took a fabric that was not 100% cotton, and it was a mistake because I think it’s possible to see it by the way the fabric falls. And the sleeves are to fluid (which was OK for me as I don’t like the puff sleeves very much). 

I bordered the neckline with some metallic silver lace. The result is acceptable, the dress is simple but smart (on the following photos the necklace and tiara are not HA, as they are late 19th century)

Voilà pour aujourd’hui ! Rendez-vous en fin de semaine pour continuer les articles 18e pour les Fêtes Galantes, portez-vous bien !   It’s over for today ! I’ll write an other article for the « Fêtes Galantes » at the end of the week, take care until then !

6 thoughts on “Deux robes en velours vers 1810

  1. Je ne connais rien à cette période, mais du coup, quelles sont les différences notables entre une robe de jour et une robe de bal ?
    Pour mes yeux de novice ce n’est pas du tout évident !

    1. Hello,
      Pour la période il peut y avoir pas mal de différences (mais aussi ça peut être léger comme ici). Là en l’occurrence les manches longues de la robe de jour et la mini-
      chérusque de la robe de bal (c’est la frange de dentelle métallique autour du cou) les identifient pas mal pour le moment de la journée :-p

  2. bonjour
    je suis completement sous le charme de vos réalisations
    j aimerai savoir comment est il possible d avoir un paton
    pour la realisation d un de vos modeles
    merci et continuer a nous faire rever

    1. Bonjour Jocelyne,
      Merci beaucoup <3
      J'avoue travailler sans patron (je modélise chaque création par moulage), mais pour commencer j'aurais tendance à conseiller les Janet Arnold à agrandir et à remettre à sa taille (ou si vous ne vous sentez pas sur cette étape alors il faut acheter un patron du commerce et le retravailler avec le livre de Janet Arnold pour donner la bonne forme aux pièces). Comme le costume historique est vraiment du sur-mesure c'est compliqué de conseiller un patron précisément, car en fait peu conviennent réellement :'(
      (mais le choix des matières et les techniques d'assemblage sont très importants aussi)

  3. Bonjour
    Je recherche une association de couture ou autre susceptible de m’aider à réaliser ma première ROBE pour la prochaine journée du grand siècle a vaux le vicomte ou je suis tombée sous le charme ! car je ne c’est pas du tout par ou commencer ! Pourriez-vous m’aider ?
    Cordialement corinne

    1. Bonjour Corinne,
      Le mieux (et le plus rapide) c’est de prendre des cours dans un atelier de costumiers (optimalement plutôt avec des gens spécialisés « costume historique » car le costume de scène c’est très différent du vêtement historique…). Vous êtes d’où ? (pour peut-être pouvoir vous donner un contact).
      Sinon, il y aura la 2e cosconv au printemps prochain (https://www.facebook.com/cosconv/ ) pour rencontrer un maximum de monde et voir des costumes de près. + beaucoup potasser + faire beaucoup de recherches
      Il y a aussi quelques associations, mais là encore : tout dépend de l’endroit où vous vivez
      Bonne fin de journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *