To english readers : I am going to give a lecture about « fashion magazines » during the Belle Epoque (1871-1914) next saturday. It will be done in french but I’ll try to make an article (french & english version) about it later.

Bonjour à toutes et à tous ! Petite note rapide aujourd’hui (en attendant la 2e vidéo sur les applications en soutaches qui va arriver en fin de semaine), pour vous parler d’une conférence que je donne ce samedi 24 février à la bibliothèque Marguerite Durand (M° Olympiades) à 10h30, un lieu dédié à l’histoire des femmes, du féminisme et du genre. Les billets sont ICI.

En espérant vous y voir nombreux et nombreuses ! Et en attendant voici le texte de présentation :

« Les journaux de mode à la Belle Epoque, instantanés d’une société en pleine mutation

La seconde révolution industrielle impacte durablement la société française pendant la Belle Epoque (1871-1914), et les journaux de mode connaissent un nouvel essor grâce à une imprimerie toujours plus performante, ainsi que des moyens de diffusion les rendant accessibles aux classes moyennes qui aspirent à copier la bourgeoisie pour mieux s’y intégrer. On s’imagine souvent que ces revues ne sont que frivolité et vanité, avec leurs jolies gravures remplies de fanfreluches et de dentelles, alors qu’ils sont aussi un parfait miroir des changements soutenus et profonds qui sont en train de se produire au sein même de la société de l’époque. Ils s’adressent en effet à celle qui travaille au bon fonctionnement du ménage, à celle qui est le cœur de la famille, à celle qui éduque le futur de la France d’alors : la femme. Ces documents sont autant de témoignages des préoccupations des lectrices dans leur vie quotidienne, à une époque où les modes de consommation changent, alors que les grands couturiers et les grands magasins apparaissent, et alors que le besoin de respectabilité s’oppose à une fascination certaine pour les femmes scandaleuses. Les innovations techniques et les mouvements artistiques se succèdent, sur fond de changements sociaux et politiques, façonnant la forme des tenues des dames et les sujets abordés dans ces périodiques. La place de la femme change drastiquement sur cette quarantaine d’années, et les journaux de mode nous le montrent de manière franche, bien loin de la vision romancée que nous offre la littérature de cette époque et pourtant si proche de nos considérations modernes. »

En savoir + : Lien vers l’event FB dédié ICI

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *