Déguisement versus Costume

« – Oh, le joli déguisement ! »
Au même instant, un long frisson vous parcourt l’échine alors que votre coeur s’arrête. Le mot honni a été dit. « Déguisement ». Cela partait d’une bonne intention et la personne qui l’a employé voulait sans aucun doute vous dire toute son admiration, non vous gâcher la journée…
 
Et oui, aujourd’hui je vais traiter d’un sujet polémique : déguisements / costumes. Si pour la plupart des gens les deux termes sont franchement équivalents, c’est un sujet de discorde parmi les costumés car chacun a sa notion de ce qui peut-être un déguisement et ce qui est un costume. Je vais vous présenter ici ma vision des choses…
 
Petit jeu : Pourras-tu trouver le déguisement parmi ces deux magnifiques templiers ?
 
1. Tout est une question de connotation
 
costume, nom masculin
Sens 1 : Vêtement typique d’un lieu, d’un pays ou d’une certaine époque [Couture]. Synonyme : vêtement
Sens 2 : Déguisement, habits portés pour le théâtre ou certaines cérémonies [Spectacle]. Synonyme : déguisement
 
En langue française on voit donc qu’un costume peut-être un déguisement, tout dépend du contexte. Mais dans le langage des costumés c’est bien différent : le mot déguisement a une connotation très négative. C’est synonyme de costumes bricolés à la va-vite et à porter lors d’une grande fête où la bière va couler à flot (ça peut aussi être amusant remarquez !)
Presque tout le monde est d’accord là-dessus. Mais quant à savoir où se situe la limite entre « costumes » et « déguisements » c’est là qu’est l’os !
 
2. J’aime pô les puristes
Certaines personnes estiment qu’un costume doit être rigoureusement identique à un vêtement d’époque. Je dois avouer que je n’adhère pas à cette façon de voir les choses car cela signifie que les costumes sont forcément historiques (quid du reste ?) et surtout dans ce cas-là le « véritable costume » est rigoureusement identique à une pièce d’époque (chose totalement impossible à obtenir ! -je suis prête à parler de résonance magnétique nucléaire avec toute personne n’étant pas d’accord avec mon argument-). 
Bref, en allant au bout du raisonnement du puriste ça ne tient pas.
 
Parce qu’il n’y a pas que l’histo dans la vie !
 
3. Quelques critères pour faire un costume
Bon, pour moi le principal critère du costume est d’être semblable à ce qu’on pouvait trouver à l’époque souhaitée (pour du costume historique) ou dans le monde traité (pour le non historique). Et surtout ce doit être un vêtement de qualité, dans lequel on peut bouger comme il se doit.
 
Soyons franc : quel est le rapport entre le déguisement de marquis (a.) et un vêtement d’époque (b.) ?
Ne riez pas, on m’a déjà sorti qu’ils étaient rigoureusement identiques sur un forum…
Alors que notre cher Johnny Depp porte quant à lui un véritable costume digne de ce nom, il semble ‘tout pourri » au premier abord, mais il répond à mes critères en matière de « costumes ».
 
Les matières : Et oui, les matières sont primordiales ! Vous n’êtes pas obligé de brûler votre carte bleue en achetant 25m de soie, il existe de très jolis taffetas synthétiques qui font tout à fait illusion ! Le mieux est de prendre votre appareil photo avec vous lorsque vous faites vos courses : une photo sans flash & une photo avec flash vous permettront de vérifier du rendu du tissu. Et n’oubliez pas non plus de regarder les matières à la lumière naturelle, les néons des magasins sont souvent trompeurs !
 
Le costume pour les nuls : Sur ces 3 casaques 3 sont des déguisements, saurez-vous retrouver lesquelles ?

 

Alors qu’un costume ça donne plutôt ça, et vous avouerez que c’est autrement plus classe !
(j’adore ce film 🙂
 
La coupe : Oui, la coupe est l’autre élément essentiel. La première chose à faire est de regarder comment sont faits les vêtements d’époque, ça permettra d’éviter des catastrophes (ça semble basique, mais pas tant que ça à bien regarder les choses qu’on croise parfois aux sorties costumées !). Et pour les dames, impossible de faire l’impasse sur les éléments qui modifient la silhouette (corsets, paniers, etc.)., ils doivent forcément être présents mais discrets (quoi de plus moche qu’un panier visible sous la robe ? alors qu’il suffit de rajouter des jupons…).
Du déguisement au costume…
a. Yerk ! Difficile de trouver plus moche quand même.
b. ça se rapproche, mais c’est pas encore ça.
c. Voilà, ça c’est très bien.



Les détails : Et oui, ce sont les détails qui font le costume. Entre les chaussures, la coiffure, les bijoux, chacun de ces éléments sont essentiels pour obtenir un costume digne de ce nom !

Les fameuses perruques « papa noël », ou l’idée qu’on se coiffait d’un caniche au 18e siècle. Alors qu’une perruque de votre couleur (ou des rajouts de cheveux) donnent quelque chose de qualité pour peu cher.



4. Les fausses idées quant aux costumes
Non, un costume ne coûte pas forcément plus cher qu’un déguisement. Mais certes, il demande un peu plus de recherche et de soin dans son élaboration ! Et parfois, il suffit de peu de choses pour « franchir la limite » entre les deux. 

Pour ne pas froisser, je passe aux images animalières.
Deux déguisements et un costume, comme quoi il est important de regarder de quoi on part et ce qu’on a sous la main… L’imagination est notre meilleur allié.


Malheureusement la plupart des couturiers débutants s’attaquent directement à un costume de représentation (un costume de cour par exemple) alors que c’est la chose la plus compliquée à faire ! Rien que les garnitures sont un piège immense : fleurs faisant « made in China », tulle synthétique brillant, etc. Il vaut souvent mieux partir de plus simple mais de le faire dans les règles de l’art.
 
5. Pourquoi cet article ?
Premièrement parce que je commence à en avoir assez des dames qui portent une robe longue jusqu’aux chevilles (sur tennis fluo) et cheveux détachés, mais qui s’estiment porter un costume. Non, désolée de vous froisser, mais vous portez un déguisement. Et si vous venez à un évènement costumé « sérieux » alors ne vous étonnez pas de déclencher des rires de ceux qui s’y connaissent un minimum. Bien entendu, il faut bien commencer, nous l’avons tous fait ! Et je ne connais personne qui ait totalement réussi ses premiers costumes. Mais il y a des limites à tout et quand année après année on retrouve les mêmes visages dans les même déguisements brillants (sans corsets pour certaines dames) ça commence à devenir fatiguant, surtout quand de son côté on passe des heures et des heures à confectionner quelque chose de qualité.
 
a. Un déguisement.
b. Un costume 🙂

 

Enfin, il y a de plus en plus de couturiers qui font des déguisements et les vendent comme étant des costumes ! Et même certains costumiers, qui ont une excellente technique, n’ont absolument aucune connaissance en matière d’histoire du costume. Alors avant de dépenser 400 ou 600 euros dans un truc moche* qui déclenchera pas mal de sourires désolés, décrassez-vous les mirettes, passez quelques heures à une petite étude de documents d’époque et vérifiez que le costume acheté correspond bien à vos attentes ! Prix n’est pas forcément gage de qualité !
*Quand je dis « moche » je ne parle pas forcément d’esthétique, vous aurez compris !
 
Bon, en soi ce n’est pas moche si on est fan de « Barbie ». Mais difficile de ne pas se sentir en décalage dans un évènement historique en ressemblant à une grosse meringue bonbonnesque !
-pour information, cette robe était en vente dernièrement sur ebay dans la partie « reconstitution historique », avec le titre « Robe Marie-Antoinette victorienne », car c’est bien connu, Marie-Antoinette fut contemporaine de Victoria !-
Un déguisement ça peut aussi être mignon, dans une soirée déguisée.
 

11 thoughts on “Déguisement versus Costume

  1. Ah là là Fanny! Merci pour ce super article! J'ai bien ri! En ce qui me concerne j'ai fait mon premier (et seul T_T) évènement historique à Vaux avec mon petit caraco fleuri. Seule fausse note mes ballerines parce que je n'avais pas de chaussures plus discrètes pour pallier au fait que j'avais pas de chaussuuuures! Mais j'ai ri des catastrophes/meringues ambulantes (les crinos sous une robe 18e ils le font tous les ans? XD)

    Du coup dois-je me considérer dans la catégorie des déguisés ou des costumés malgré mon corset+paniers+jupons+coiffure rococo? XD

    Mary/Melly

  2. Je suis totalement d'accord avec toi. (ce qui est assez rare de manière générale >.<)
    Tout d'abord les puritains du costume m’énervent au plus haut point. Il ne faut pas oublier que un nœud de trop ne va pas déclencher une bombe. Après tout, à l'époque, nos dames faisaient aussi des essayages de diverses choses et imposaient leur goute personnels sur leur tenue malgré la mode environnante.

    Mais effectivement, je trouve que la solution d'acheter est la plus grotesque. Quoi de mieux que le travail accomplit par ses petites patounes? Je ne sais pas bien coudre mais j'avance à petit pas et au moins j'ai le courage de me dire qu'une fois finit, j'aurai fait tout ce qui me parait irréprochable pour faire honneur au costume que je porte (malgré le bourdes inévitables en tant que débutante bien sur ).
    J'ai tant rencontré de gens se ventant de leur pièce qu n'était en réalité qu'un assemblage de diverses choses -__-,

    1. Love seeing Virginia featured today! She is such a talented camkarder and she does beautiful work on layouts too! So cool how she found these old photos and created a very special page!

  3. Bien joué, Fanny ! Je suis fan. Voilà qui résume avec force humour et toutefois sévère vérité à défaut de sévérité, le fond bien plombé de ma pensée sur ce sujet. Bref, je n'aurais guère mieux dit ni médit.
    Quoique, dans mon incommensurable bonté d'âme – dame ! mesdames – j'eusse opté pour une grotesque coquille en matière de "Robe M-A victorienne" qui se fût voulue "Robe M-A victorieuse", ce qui cependant n'eut rien changé au résultat de la dite meringue, sauf à se produire en soirée déguisée. Un adepte, modestement 2 fois vainqueur par couples en concours local de costumes non déguisés de Marquise et Marquis du Carnaval de Venise.

  4. Merci Fanny. Je peux enfin faire un lien directement vers ton article plutôt que d'expliquer (moins bien) la différence. Merci de m'économiser du temps et de la salive 😉

  5. Bonjour, j'étais en grande discussion avec mon mari sur ce sujet. Nous faisons partie d'une compagnie de théâtre et faisons souvent face, lors de nos ateliers amateurs, à ce mot "déguisement". Nous pensions que la différence résidait dans le jeu de comédien. Notre théorie, c'est que les français, dans un carnaval, se déguisent. A venise ou en allemagne, hormis les enfants souvent, se costument, car ils campent un personnage. Ta vision apportent d'autres éléments. J'aime beaucoup cet article ! Mélodie

  6. J'adore ton article! Et il va bien m'aider pour expliquer à mes clients que "non on ne fait pas des déguisements dans notre boutique mais que par contre on fait bien des costumes"

    MERCI!!

  7. Je suis plutôt d'accord pour la 1ère partie…. ma boite est spécialisée dans le premier Empire et pour faire court : plus les gens étaient bien vu par l'empereur, plus ils se permettaient de petites (ou grosses) fantaisies vestimentaires qui n'étaient pas acceptées sur d'autres… mais du coup c'est quand même histo!
    Pour la deuxième partie, tout le monde ne peut pas apprendre à coudre, surtout des costumes… et même quand on a tout fais soi même, on est pas à l'abri des critiques (au dernier salon que j'ai fait, une dame même pas costumée passe derrière moi et dit à sa copine "pfff ils font même pas ça eux même"…. non juste 2 semaines de boulot sur la tenue du patron mais ça compte pas sûrement!)
    Bref c'est vrai que les déguisements c'est agaçant mais c'est souvent une porte d'entrée vers le costume… d'où l'importance d'articles comme celui-ci!

  8. Je suis totalement d’accord ! Je cherche à créer des costumes qui auraient pu être portés à leur époque, mais on ne peut et on ne pourra jamais être historique à 100%. Il faut l’admettre, c’est comme ça. Et quand aux puristes qui n’aiment que les copies à l’identique d’originaux… Ils n’ont jamais dû essayer de faire du Moyen-Âge (ou alors les pauvres sont condamnés à rester au Groenland pour l’éternité) ! Ensuite, pour les déguisements… Je n’ai absolument rien contre eux, tant que leur usage se limite à Carnaval et aux soirées entre copains. Le pire est quand des personnes déguisées participent à des événements historiques sans vouloir admettre que leur tenue ne l’est pas. Certains, et c’est terrible, ne sont même pas conscients qu’ils portent un déguisement, mais la plupart explique son choix par un : « Je n’ai pas suffisamment d’argent pour m’acheter des costumes. » Totalement faux. Il y a des déguisements qui coûtent assez cher et utiliser du velours de soie pour un bliaut du XIIe siècle sera plus cher et moins historique que de la laine. Et puis, on n’est pas tout le temps obligés de faire des robes de cour ! Certains costumes plus modestes peuvent être très jolis. Voilà, j’espère ne pas avoir été trop longue (je pourrais encore écrire des dizaines de lignes sur ce sujet).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *