Sorry, no english version today because I’ll talk about a very french topic (& problem) : the post office 😡
 
Aujourd’hui, je vais parler d’une de mes Némésis : la Poste.
 
Image honteusement piquée à un site dont vous trouverez le lien dans la signature
et totalement sortie de son contexte.
 
Après l’éventail en nacre 19e arrivé en pièce (car oui, un colis de 17cm dans une fente de 10cm ça ne passe pas normalement, mais il semblerait que mon facteur ne maîtrise pas ce petit jeu réservé aux 12-14 mois, trop technique sans doute !).
 
Après la gravure 19e estampillée « ne pas plier » pliée en 8 (parce que mon facteur est susceptible d’après son chef, pauvre petit chou, il n’aime pas qu’on lui dise quoi faire -texto !-).
 
J’attend en ce moment un énorme carton de chapeaux (des bergères 18e) et… ça n’arrive pas. Coup de chance, dernièrement j’ai reçu un courrier disant qu’il est bloqué à la douane et qu’il fallait que j’envoie des infos. Je fais cela et je reçois un email qui me dit :
« Si votre colis est taxé, lors de sa réception, vous devez établir un chèque à l’ordre de « la poste » (aucune liquidité ne doit vous être demandée).« 
Et c’est à ce moment-là que je me rappelle que mon dernier colis a été taxé de 55€… En liquide ! Et oui, vendre des calendriers c’est has-been, maintenant l’un de mes facteurs s’improvise douanier pour arrondir ses fins de mois.
 
Bref, non seulement je vais leur signaler (mais je ne prend pas trop mes désirs pour des réalités : je doute qu’ils sachent le retrouver…) mais j’en profite pour vous prévenir pour que vous ne vous fassiez pas non plus avoir : jamais de liquide à votre facteur + demandez une facture que vous vérifiez bien avant qu’il ne parte.
 
Bon, et maintenant prions pour que le colis ne prenne pas plus de temps avant d’arriver de Chilly-Mazarin (le centre de tri d’où il est parti il y a 48h -pour Paris-) et qu’il arrive très vite, donc : 
Houga Bouga Bergères !!!
 
 
(ah, et pour ceux qui se disent : mais pourquoi ne pas avoir fait de réclamations pour les objets 19e broyés par mon facteur —> et bien regardez un peu les procédures de réclamation et on en reparle, car faut vraiment ne rien avoir à faire de ses journées pour réussir à les suivre ! Mais ça c’était il y a 2/3 ans -depuis je ne commande plus rien sur le net en perso et du coup plus de soucis !-, aujourd’hui j’attendrais le facteur devant ma boite aux lettres le lendemain, avec une batte de baseball à la main, histoire de lui apprendre que moi aussi je suis susceptible quand on bousille des objets anciens).

4 comments

  1. ca me rassures il n'y a pas que m
    oi que ca arrive des enormités pareil !!! Tu sais ce qui dis mon chef quand tu n'es pas d'humeur … bah de travailler et de se changer les idées pas de se defouler sur les affaires et foutre en l'air son boulot et celui des autres … hmm c'est étrange leurs facons de fonctionner des fois j'ai l'impression qu'ils vivent dans un autre monde !!!

  2. Je pense qu'il y a là un bon sujet de bouquin à succès, les déboires avec la poste ou les douanes ne se comptent plus pour qui utilise ou pratique le e-commerce, avec en digest pour moi:
    – le colis d'emporte pièce américain ouvert avec 4 pièces manquantes (elles devaient plairent au douanier)
    – le livre sur les costumes star-wars arrivé dans un sac postal en jute d'une contenance de 100 l (intact ouf!) pour une raison inconnue
    – les colis de passementeries arrivant défoncés et ouverts (l'avion a dû faire des loopings ou les douaniers jouer au foot avec!)
    – le colis partis en Alsace, redescendu à Marseille pour arriver enfin en Bretagne

    Et effectivement les recours sont kafkaïen et donc parfaitement inutile! A la place j'ai pris des assurances.

    Bon courage, on croise les doigts pour les Bergères!

    Néanmoins je remercie Hermès de ne pas m'avoir affublée d'un postier soupe au lait! il me regarde bizarrement mais

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *