Funny facts & patronage d’une robe vers 1780 (2/4)

 
Suite de l’étude de cette jolie robe vers 1780 ! (1er sujet ICI).
Second part of the study of this pretty 1780 dress ! (first topic HERE).

 

Jupe / Skirt
La jupe est constituée de 5 largeurs de tissu pour constituer un grand panneau de 2m65 de large qui est ensuite plissé à la taille. Mais tout le bas est fait de petites pièces pour des raisons d’économie de tissu (d’ailleurs à quand le « reconstituteur puriste » qui fait de même ? Car les petits rapiéçages sont souvent la norme pour le coup !).
The skirt if made of 5 widths of fabric, united to get a 2,65 meters wide skirt, frowned at the waist line. But all the bottom is made of small pieces of fabric in order to save fabric (by the way, I hope one day the reenactors will think about it because it was quite common !).

 

Corsage / Bodice
Elisabeth et moi avons relevé le patron de toute la robe, et avons passé un bon gros moment sur le corsage, qui s’est révélé plein de surprises ! Déjà par le nombre de pièces (17 pour le corsage seul, sans les manches). Ensuite sur le dos nous nous sommes rendu compte que les pièces étaient totalement différentes entre la partie gauche et la partie droite. Sur le coup nous nous sommes dit que la couturière n’était pas très douée et par la suite ma route a croisé des demoiselles pour des créations de robes d’époque qui avaient des scolioses assez marquées : j’ai alors adapté la coupe de leur costume pour que le tombé reste parfait et créer l’effet d’optique qui rendrait invisible la scoliose. Et j’ai obtenu… les mêmes modifications de pièces que sur cette même robe ! Bref, la demoiselle pour qui la robe était faite souffrait d’une scoliose sévère, ce qui explique sans doute qu’elle semble n’avoir été portée que par elle (d’après les piqûres d’épingles sur le devant).
Elisabeth and I copied out the pattern of the dress, and spent a long moment upon the bodice, which was full of surprises ! We were amazed with the large number of pieces (17 for the bodice only, without the sleeves). And, on the back, we discovered big differences between the right and left parts. We first thought that the 18th century designer was maybe not very good but after that I made dresses for girls who suffered from severe scoliosis : I then adapted my own historical patterns to hide the spinal curvature for the costume to fit them perfectly. And I got… the same modified back pieces than on this dress ! So, if the first owner of the dress suffered from a severe scoliosis herself, it might explain why the dress has been worn only by this woman (as the row of pin marks seems to point out).

One thought on “Funny facts & patronage d’une robe vers 1780 (2/4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *