Deux annonces avant d’attaquer le sujet du jour : 
– Le 1er avril 2014 à 23h59 c’est la limite pour acheter vos places à la soirée « Dans les Bas-fonds d’Agrabah » avant montée des prix !
– A partir de jeudi la boutique n’ouvrira plus que le mercredi (et exceptionnellement sur RDV) car je dois avancer un peu plus vite sur mes costumes commandés et donc j’ai besoin de concentration. Surtout si je veux les finir avant… la fin de la boutique tout court ! Beaucoup le savent, et je vous le confirme : la boutique fermera ses portes fin juin. Les raisons sont simples : elle fonctionne très bien et mon carnet de commande est plein, et pourtant je n’arrive pas à me payer… C’est donc le signe qu’il me faut diminuer mes charges si je veux pouvoir en vivre ! Donc à partir de juillet je rapatrie mon atelier chez moi, et avec le temps libéré je compte bien écrire des sujets plus réguliers sur ce blog et me consacrer ENFIN à mes projets d’écriture (mais chut ! c’est secret pour le moment !). Je pense rouvrir une boutique en ligne à la rentrée, mais l’information est à confirmer car je ne suis pas sûre de désirer faire cela 🙂
– Et surtout… je serai au marché de l’histoire à Pontoise. Plumes, tissus, perruques (coiffées par Décorum et Bagatelles), bijoux… et sans doute plus !
I started with some news, but everything takes place in France so I won’t translate if you don’t mind ! (you only need to know that I close my shop next june, I’ll be soon free to work on new projects o/).
 
 
***
Alors donc aujourd’hui je vais vous montrer quelques images d’une robe à tournure de type « natural form ». Ceux qui ne connaissent pas beaucoup cette période il faut savoir que les robes à tournure sont ce que l’on appelle plus communément « robes à faux-culs » et que ces dernières ont des formes qui ont beaucoup varié au fil du temps. Je vous ai fait un petit pense-bête sur l’image dessous mais pour plus d’explications je peux vous renvoyer vers le blog de Jennifer sur le sujet (en anglais, désolée !).
Today I will talk about a natural form bustle dress, and as their shape evolved from year to year I made a tiny reminder below. But if you want to know more you can read Jennifer’s article about that.
 
 
Voici donc quelques images de la robe en question, elle est en taffetas de soie et date environ de 1878/1879 d’après sa coupe. Ce qui est assez intéressant c’est qu’il s’agit d’une véritable robe en une seule pièce et qu’elle est remplie de coussinets pour amplifier les formes de la dame (et oui, wonderbra n’a pas inventé la tricherie !). Les photos ne sont pas très bonnes mais c’était avant que j’investisse dans un bon appareil…
Here are my photos of the dress, it’s in silk taffeta and was made circa 1878/1879 as we can guess with its pattern. It’s a real dress in a single piece and filled with pads to improve the breast. My photos are quite bad (I still had my old camera).
 
Le manteau de robe se boutonne sur le devant, et est faite d’un joli rayé marron rehaussé de bleu. Elle est coupée à la polonaise (c’est à dire qu’il n’y a pas de coutures au niveau de la ligne de taille, tout est en une seule pièce sur la hauteur).
The dress buttons on the front and is made of a charming brown and ivory striped silk, enhanced with blue fabric. It’s a « polonaise » cut (as there is no waist line).
Le devant où l’on voit que la jupe est cousue au corsage, se fermant sur les côté par des agrafes. Puis le corsage vient se refermer devant. La jupe était totalement plissée horizontalement (mais avec le temps le petit plissé à laissé la place à un froissé…).
The skirt is seamed on the bodice, closed on left side with fasteners. It was pleated once (tiny horizontal pleats) but as it’s now old, crumpled…
Une rangée de plis canons cousue dans un tissu plus rigide (un simple rectangle) augmente très légèrement le volume à l’arrière de la jupe (mais pas plus, sinon nous n’avons plus l’effet « natural form »).
A row of organ pleats made of hard-back fabric (a simple rectangle) increases lightly the back shape on the bottom (but no more volumes because it would not allow to get the « natural form » shape).
Détail des plis cousus à la ceinture.
The pleats on the dress belt.
Les coussinets pour augmenter la taille de la poitrine. **tricheuse inside**
Pads to improve the breast size.
Les bords du corsage sont coupés à cru (à la machine à denteler sans doute) et l’on voit la ceinture de taille qui permet de faire bien tomber le corsage de la robe.
Borders of the bodice are cut with a pinking machine and you can see the belt hidden inside the dress.
Et pour voir plus de robes à tournures (mes robes préférées, je l’avoue !) n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon pinterest « tournures ». Sur ce, je file fouiller dans mon stock de tissus car je suis persuadée d’avoir un taffetas de soie rayé marron très proche de celui de cette robe et mon petit doigt me dit que je fais devoir me faire quelques robes à tournure pour la fin d’année ! 
If you want to see more bustle dresses (my favorite dresses !) you can take a look at my pinterest board. Now I must go : I have to find my brown and ivory striped silk for my next bustle dress. I have it somewhere, I just have to find it !

One comment

  1. J'aime moi aussi beaucoup cette période. Je viens d'en terminer une (plutôt tenue de voyage). mais qui n'ait certainement pas régit par toutes les règles de couture de cette période ! De passage à Paris du 1er au 6 mai, nous pourrions venir vous voir ? Cela me plairait de faire votre connaissance ! Cela est-il possible ? Marie40

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *