NB : Merci de ne pas reprendre cet article (ou mes images) sans citer ce blog de manière claire. Et s’il vous semble utile alors partagez-le :-) (merci d’avance !). Et n’oubliez pas consulter les « règles du jeu » avant tout.
Please, do not use this article (nor my own images) without quoting this blog clearly. And if you think it’s useful then share it :-) (thank you !).  And don’t forget to read the « rules of the game » first.

Fabriquer le corsage d’un Grand Habit

Je vais vous donner une méthode très simple pour fabriquer votre corsage de Grand Habit. Techniquement vous pouvez aussi faire un corset 18e (de dessous ou de dessus) avec cette même technique, et même un corps à condition de modifier légèrement le patron (en l’allongeant principalement) et de surtout beaucoup plus baleiner le corsage.

Il vaut mieux lire tout cet article une première fois avant de vous lancer : c’est très simple mais il faut utiliser les bonnes techniques.

How to make a Grand Habit bodice

I will give you some tips to make your own Grand Habit bodice. Technically you too can make your own 18th century corset (underwear corset as well as outer corset) with this technique, and even stays is you modify slightly your pattern (to lengthen it) and adding a lot of bonings.

 Please read the whole article before starting cutting fabrics : it’s easy, very simple, but you just have to use the good technique.

Historicité ?

Cette technique vous donnera un résultat visuellement correcte mais c’est ce que j’appelle une « méthode de la triche », c’est à dire que j’utilise du matériel et des techniques modernes pour que ce soit plus simple et plus rapide. Cependant, tout à la fin de l’article je vais vous donner la véritable technique d’époque dont elle est inspirée. Libre à vous de décider quelle technique vous souhaitez utiliser ensuite !

Il n’y a pas « une façon » de faire un corsage 18e, il y en a plusieurs. Celle-ci est celle que j’ai le plus souvent vu sur des pièces d’époque. Mais une chose est certaine : la doublure d’époque n’a rien à voir avec la doublure qu’on enseigne en couture aujourd’hui. Au 18e la doublure permet avant tout de rigidifier, la doublure d’aujourd’hui qui « fait joli » n’arrive qu’à la Belle Epoque. Donc : stop aux jolies doublures, si vous voulez un résultat proche de ce qui se faisait à l’époque alors il faut faire comme à l’époque sur ce point-là.

Is it accurate?

This technique will be good for having correct bodices, with correct visuals but it’s what I call « cheating techniques » : I use modern materials and techniques because it’s easier and faster, no one will notice it unless you show the back side’s costume. However, I will add the real and accurate technique at the end of this article. It’s up to you to decide which technique you want to use !

There are several ways to make a 18th century bodice. This one is the one I saw on most antique dresses I met. But one thing is quite certain : the lining during the 18th century is not the same than our modern lining. It used to stiffen the bodice, not to have something nice and neat as today. So stop neat linings, if you want to have a good result then you will have to do the same as our ancestors used to do on that particular aspect.

 

Corps
Corsage de Grand Habit porté par Sofia Magdalena de Suède le 4 novembre 1766.   ||   Grand Habit bodice worn by Sofia Magdalena of Sweden, 4th of november, 1766.
Matériel ?
  • Votre tissu au motif convenable [côté visible],
  • Du sergé de coton très rigide (mais pas trop épais ni trop apprêté) pour faire la doublure, par exemple de la toile de Nîmes ou des très vieux draps rèches [côté intérieur],
  • Du ruban de sergé plus large que vos baleines,
  • Des rouleaux de baleines (métalliques et plastifiées, voir la partie 3),
  • Eventuellement, un peu de biais (mais surtout pas pour le bas du corsage, c’est compliqué et pas historique ! le biais 18e N’est PAS le même que notre biais moderne),
  • Votre patron conique à vos mesures (ICI).
  • Un fer à repasser et une machine à coudre.
 
Matérial ?
  • Your accurate fabric [face side],
  • Stiff cotton twill (not too thick nor with to much primer on it) as a lining, denim cloth or very old and rough bed sheets are the best [inside face],
  • Ribbon twill, wider than your bonings,
  • Boning rolls (metal AND plastic, see part 3 below),
  • Eventually, some bias (but not for the bodice’s bottom, it’s complicated and not accurate ! 18th century bias IS NOT the same than our modern bias).
  • Your conical bust pattern (HERE).
  • An iron and a sewing machine.
1/ Modifier votre patron

Reprenez donc votre patron, positionnez les pièces côté à côte sur du sergé et décalquez-le (comme sur l’image n°1). Attention : moi j’ai un buste symétrique (voir l’article du patron) donc je n’ai qu’un côté à faire, si ce n’est pas le cas du votre alors vous devrez faire l’intégralité du patron (rappelez-vous la fameuse « robe à la scoliose » sur les deux dernières images de cet article ICI, il peut y avoir de gros décalages).

1/ Modify your pattern

Take your pattern, put the pieces next each other on the twill fabric and trace it (as seen on the image #1). Warning : My torso is symmetric so I only have one side to work on, if yours is not you will have to work on the whole pattern (remember the « scoliosis dress » on the 2 last images on this article HERE, right & left sides were very different).

03_ Patron01
Image 1

 

Puis modifiez-le ainsi (image 2) en suivant les étapes dans cet ordre :
– Dessinez une pointe sur le devant du corsage, moi je met une forme en « U » mais rien ne vous empêche de le faire en « V » (en rouge sur l’image qui suit). Dimensions : environ 6cm de large x 10cm de long
– Rognez les bretelles car l’encolure doit être très échancrée (en rose).
– Dessinez les marges de couture (en vert) : 7mm.
– Dessinez des basques tout autour du corsage (en bleu). Moi je les fais de 13cm de long environ, et de 6 à 10cm de large (plus il y en a et mieux c’est). Essayez que l’une d’entre elle débute/se termine juste sous le bras (j’ai dessiné la future couture en pointillé).

And modify it like this (image #2), following these steps in that order  :
– Draw a pointed bottom, I draw a « U » shape but you too can make a « V » shape (see red lines on the following drawing). Dimensions : circa 6cm width x 10cm high.
– Crop the straps borders because the neckline must be very large (pink lines).
– Draw the seaming allowances (green lines) : 7mm.

– Draw the tabs all around the bodice (blue lines). I draw them 13cm high and 6 to 10cm width (the more you have, the best it is). Just try that one of them starts/ends under the arm (I draw the future seaming with the grey dotted line).

04_ Patron02
Image 2

 

Maintenant vous allez pouvoir recouper le patron en plusieurs parties.

Soit vous recoupez au niveau du dessous de bras pour faire un corsage en trois pièces (comme dans l’encyclopédie de Diderot), soit vous recoupez en plusieurs endroits pour recopier un corsage que vous avez déjà vu sur une pièce d’époque. Par exemple :

 Now you can cut it again in several parts.

You can cut it under the arm for a three parts bodice (as seen in Diderot’s encyclopedia). Or you can cut it in several parts to copy a bodice you already saw. For exemple :

 

05_Séparation patrons
Image 3. Si vous n’êtes pas un « expert » alors choisissez très clairement la version en trois pièces (en haut).   ||   If you are not an expert then choose the three pieces version (on top).

 

Voilà, maintenant que vous avez recoupé : vous avez les pièces de votre patron de corsage.

2/ Coupe de la doublure

Si vous êtes symétrique (voir le tuto « patron« ) alors pliez votre tissu en deux et coupez chaque pièce une fois (sauf la partie centrale que vous obtenez sur le pli, voir image suivante).
Faites la même chose si vous êtes asymétrique mais en utilisant le côté du patron le plus large chez vous, puis rognez les pièces avec le côté du patron le moins large.

Pourquoi tout faire en symétrique ? Parce que le tissage de votre doublure sera exactement dans le même sens de chaque côté (gauche comme droit), aucun risque qu’il réagisse différemment d’un côté à l’autre.

Attention : n’oubliez pas de remettre les marges de 7mm sur les coutures découpées lors de l’image 3 (lignes rouges).

Une fois tout découpé, je vais cranter toutes les marges de couture qui seraient susceptibles de plisser (voir image 6).

Voici ce que je fais :

Here it is, now that you cut it again : you have your pattern’s pieces.

2/ Cutting the lining

If your bust is symmetric (see the « pattern article« ) then fold your lining in the middle and cut each part once (except the front part, you keep the pleat for that part, see the following image).
Do the same thing if you are not symmetric but using the widder part of the pattern, and carve the thinner pieces with the thinner pattern pieces.

Why do you do everything symmetrical  ? Because the weaving will be exactly the same on each side (left and right), they will not distort with different ways.

Warning : Do not forget adding the 7mm for allowance on all the seamings you cut from the red lines on image 3.

Once all is cut, clip seam allowances everywhere it could crease (see image 6).

See what I do :

Les flèches rouges montrent les plis dans le tissu au moment de couper. Pour la pièce de devant il faut centrer le patron sur le pli.   ||   The red arrows show where are the pleats on the twill fabric when you cut. Notice that the front piece is centered on the pleat itself.

 

07_ Coupé
Une fois désépinglés je pourrai déplier ma pièce de devant, et avoir mes deux pièces de dos.   ||   Once unpined, I will be able to unfold the front piece and I will get my two back pieces.

 

08 1
Image 6. Voir les cercles et les flèches qui montrent les endroits à cranter.    ||    See the circles and the arrows which show where you have to clip.

 

3/ Les casiers à baleines

 Maintenant vous pouvez enfin tout désépingler. Et vous allez pouvoir tracer les endroit où il faudra coudre le ruban de sergé qui formera les casiers des baleines en fonction de la largeur de ces dernières. Le mieux est de vous inspirer de corsages d’époque dont vous pouvez trouver les images sur internet. Mais voici quelques conseils (voir le dessin suivant) sur le nombre minimal de baleines à utiliser :
– Baleines 1 et 4 : Utilisez des baleines en métal de 7mm de large. Pour la baleine n°1 (le long de la fermeture dorsale) n’oubliez pas que vous devez laisser une marge de couture donc ne serrez pas totalement contre le bord. Vous pouvez zapper la baleine n°4 si vous n’avez pas trop de poitrine (<100cm de large).
– Baleines 2 et 3  : Mieux vaut utiliser des baleines en métal de 12mm de large pour remplacer un busc, mais celles de 7mm peuvent faire l’affaire aussi.
– Toutes les autres baleines (en bleu) : elles doivent être en imitation de fanons de baleine (ne cherchez pas, seuls Wissner en fait -j’essaierai d’en apporter au marché de l’histoire de Pontoise en avril prochain parce que malheureusement ils ne vendent pas au détail-). Si vous n’avez pas alors prenez d’autres baleines plastifiées (ou des métalliques de 7mm) mais ça ne sera clairement pas aussi bon. Chaque basque doit avoir sa baleine, mais vous n’êtes pas obligé de montrer jusqu’en haut comme sur le dessin.

3/ The boning casings

 Now you can unpin all the pieces. And you can draw the lines where the boning casings must be seamed (their width depending on the bonings width). The best thing to do is to be inspired by antique bodices found on the internet. But here are few advises (see the following drawing too) about the minimal number of boning to be used :
– Bonings 1 and 4 : Use 7mm width metallic bonings. Do not forget the seam allowance for the boning #1 (along the spine), so leave some free space. You can remove the boning#4 if you do not have a large breast (<100cm).
– Bonings 2 and 3 : Use 12mm width metal bonings (instead of using a busc), but 7mm can be OK too.
– All the other bonings (in blue) : it must be fake whale bonings (only Wissner make them). If you can not buy one then use plastic bonings instead (or 7mm metal ones) but it will not be as good as Wissner’s. Each tab must have its own boning, but you do not have to go until the top of the piece if you want to save some bonings.

 

09_ Coulisses
En rouge les baleines métalliques, en bleu baleines plastiques (ces dernières n’ont pas à monter jusqu’en haut -comme vu sur l’image suivante-). Mais rien ne vous empêche de rajouter d’autres casiers.    ||   Metal boning are drawed in red, plastic in blue (which can be stopped before the top -as seen on the following picture-). But you can add other casings.
09 Couture coulisses
Ma version    || My version

 

4/ Assemblage doublure / tissu

Maintenant vous allez placer chaque pièce sur le tissu (face sur face : donc côté visible sur côté à casiers de la doublure) et très fortement épingler. Puis vous allez coudre tout autour de la pièce (sauf sur l’encolure) à 5mm du bord.

Attention : si vous avez des casiers à baleines qui n’aboutissent pas dans l’encolure alors vous devez les remplir avant de coudre (en laissant un peu de place pour que la baleine puisse bouger).

4/ Seaming the lining with the fabric

 Now you can put each piece of the lining on your fabric (face to face  : visible face on lining casings face) and pin very closely. Then you have to sew all around the lining (except the neckline) with only 5mm for seam allowances.

Warning : if you have boning casings which do not end on the neckline then you have to fill them with the boning before sewing (and leave some free space for the boning to move).

10 Couture
Vous commencez donc au point A et vous cousez jusqu’au point B.   ||   You start from point A to point B.

 

10_ Basques
Détail de la couture des basques : les coutures doivent toujours être droites, pas d’arrondis !    ||    The tabs details : the seaming lines must be straight, no curved shapes !

 

Maintenant vous allez pouvoir couper votre tissu de dessus en suivant parfaitement la doublure (crans compris). Rajoutez même de nouveaux crans dans les interstices des basques, comme cela :

Now you can cut your visible fabric, just follow the lining (clip the seam allowances too). Add new clips in the gaps between the tabs, as shown on the following photo :
Les trois angles du centre sont aussi rognés, tout comme le tour de chaque basque.    |   |
Les trois angles du centre sont aussi rognés, tout comme le tour de chaque basque.    ||   The center and all the tabs are clipped.

 

5/ On retourne tout !

Passez par le trou de l’encolure et retournez le tout. Si vous avez tout bien cranté alors le tissu ne devrait pas se rebeller. N’hésitez pas à passer une pointe dans les coins afin d’avoir des coins nets. Passez le tout sous le fer à repasser. Vous pouvez en profiter pour mettre les oeillets sur la partie dorsale (et si les oeillets sont visibles alors ajoutez une patte extérieure pour couvrir ces derniers, comme c’était fait au 18e siècle) :

5/ Change sides !

Return the whole piece, reaching the outter fabric with the neckline hole. If you clipped all your seam allowances as showedthe fabric should not be a problem. Use a point in the corners to get them as neat as possible. Iron it. You can add the eyelets on the back pieces (and if the back can be seen then add a small tab to cover them as it was done during the 18th century) :

12 retourner
Inutile de mettre des oeillets sur les basques (si vous pouvez les broder au lieu de mettre des oeillets en métal, c’est plus historique).   ||   No need to put eyelets on the back tabs (but if you can embroider them, it’s more accurate). 

 

6/ Assemblage des pièces entre elles

Nous avons déjà utilisé 5mm des 7mm de marges de coutures laissées, donc il va falloir coudre très serré, à 2mm du bord. Vous avez 4 coutures à faire : une de chaque côté, une sur chaque épaule.

7/ Baleinage et fermeture du corsage

Vous allez pouvoir coulisser les baleines restantes dans les casiers prévus à cet effet. Prenez bien soin de limer les bords des baleines (ou de les couper en arrondi) et de poser un « coating » de sparadrap sur les baleines métalliques comme nous l’avions fait pour les paniers.

Puis vous pouvez poser un biais le long de l’encolure (à mettre intégralement côté doublure) ou rentrer les coutures et fermer la couture à la main comme j’ai fait moi-même :

6/ Seaming all the pieces

We already used 5mm from the 7mm left as seam allowances, that’s why you will have to sew close to the border, you have only 2mm left. You have 4 seamings to do : one on each side, one on each shoulder.

7/ Boning and finishing the bodice

You can add the bonings in the casings.  Cut in round their edges (or it will burst out) and add a « coating » on them with plasters as we did for the panniers.

After that you can sew a bias around the neckline (but it must not be seen from the outside bodice face) or return the seam allowances and hand-stitch it, as I did myself :

13 boning

Voilà, c’est fini si vous faisiez un corset ! It’s done if you did a corset !

14a

Par contre pour le Grand Habit il manque encore une étape importante : les manches !

8/ Manches du Grand Habit

L’emmanchure d’une manche 18e a généralement cette forme (voir image suivante) : le devant est creusé et l’arrière rond, cela est dû au fait que les épaules sont rejetées en arrière. Elle ne fait que quelques centimètres de long. Je vous conseille de faire des essais en toile jusqu’à trouver la forme qui convient.

Au moment de passer au véritable tissu ne doublez jamais avec un tissu trop épais, préférez un lin fin au sergé rigide du corsage.

Puis vous pouvez faire un tube en toile blanche, garni de dentelles à accrocher à la manche à grands points :

But something is missing for a Grand Habit : the sleeves !

8/ Grand Habit sleeves

18th century armholes often have this shape (see image below) : the front is slightly dug and the back is round, it’s because the shoulders are thrown back. It’s very short, only few centimeters long. I advise you to make tests with a cloth until you find the good pattern.

When you start using the « expensive » fabric you have to avoid lining with a stiff twill (as you did with the bodice), use a thin cloth (linen is the best).

After that make a kind of tube in white cloth, and decorate it with lace trims. Sew it to the sleeve with large stitches :

 

15 manches
Patron d’une manche de Grand Habit   || Grand-Habit sleeve pattern.
15_ 18th sleeves Grand Habit
Quelques exemples de décorations. ||   Some decoration examples.

 

16_ 18th sleeves Grand Habit

 

Et en version historique ?

Différence n°1 : On utiliserait pas de rubans de sergé pour faire les casiers du corsage : la doublure serait en fait constituée de deux épaisseurs de lin dans lesquelles les casiers seraient cousus.

Différence n°2 : Les pièces seraient aussi créées en fourreau (étapes 4 et 5) mais on assemblerait les pièces entre elles via des points de bourdon très serrés. Ainsi, aucune marge de couture visible à l’intérieur (contrairement à ma technique), tout est très propre. Eventuellement on ferait courir un petit ruban de soie (ou un bolduc) le long des coutures extérieures pour que ça soit plus solide et plus joli… C’est ce qu’on prend pour du biais ! Alors qu’en fait ça n’en est pas réellement.

Différence n°3 : On utiliserait de véritables fanons de baleines, des busc en bois, des triplures en carton, de l’osier, etc. Bref, ce qu’on mettrait pour solidifier serait beaucoup plus élaboré que de jouer avec nos baleines plates si pratiques ! Et il y en aurait bien plus…

Différence n°4 : le patron présenterait bien plus de courbes que ce que je vous ai dessiné. Mais ce n’est pas facile à faire (et peu d’entre nous ont la véritable forme de corps 18e siècle !)

What would be the accurate way to do it ?

1rst difference : No twill ribbons to make the boning casings. The lining would be 2 linen cloths in which casings would be seamed.

2d difference : Same pieces (fabric & linen) would be sewn together in a wrap too (steps 4 and 5) but we would sew the pieces together thanks to very tight buttonhole seams (called « bourdon stitches »). No seam allowance could be seen inside the bodice, all is very neat. Eventually you could add a little silk ribbon (or a bolduc) along the outer seamings for it to be stronger and nicer… That’s what it thought to be bias ! (but it’s not).

3rd difference : Using real whale bones, wood buscs, cardboard coutil, wicker, … Today it’s possible to cheat with our different kind of bonings, but during the 18th century it was not so easy ! And there would be much more bonings…

4th difference : the pattern would be much more curved than what I told you. But it’s not easy to do (and very few of us have a real 18th century body shape !).

17 18th century sewing technics

18th boning

 

Corsage, soie et cuir / fer / fanons / lin (1775-1789, conservée au MET). La cambrure des coutures est soulignée en bleu.   ||     Bodice, silk / leather / iron / baleen / linen (1775-89, kept in the MET). The curved seamings are lined in blue.
Corsage, soie et cuir / fer / fanons / lin (1775-1789, conservée au MET). La cambrure des coutures est soulignée en bleu.   ||     Bodice, silk / leather / iron / baleen / linen (1775-89, kept in the MET). The curved seamings are lined in blue.

Pour rappel, j’ai lancé un petit défi « robes de cours » sur facebook, n’hésitez pas à y poster vos avancées !
As a reminder, I created a « court dress challenge » on facebook, do not hesitate posting your sewing progress !

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *