J’ai demandé dernièrement s’il y avait un sujet qui vous intéresserait pour préparer les Fêtes Galantes (et les sorties 18e de manière générale) et une réponse est souvent revenue : les CHAUSSURES ! Alors parlons chaussures. Il y a beaucoup à dire alors je vais résumer et je vais seulement vous montrer des chaussures de formes classiques (pas de patins, ni de bottines,…) qui auraient pu être portées en France.

Nous allons tout d’abord jeter un coup d’oeil à des chaussures anciennes (aucune ne m’appartient : elles viennent de musées et de sites de ventes aux enchères connus, je vous laisse faire un google image si vous souhaitez les sources parce que je ne peux pas écrire un article trop long. Ce qui est important c’est de voir les formes (formes de chaussures ou de talons), et leurs décorations.

Je vous donnerai ensuite des liens vers des tutos ou des sites d’achats (mais n’oubliez pas d’ajouter les frais de douane si ça vient de loin ! Cela double parfois le prix de la paire de chaussures, donc mieux vaut y penser avant de commander quelque chose des USA !). Et je vous donnerai aussi des livres à acheter (ou pas) pour approfondir le sujet.

NB : si vous voyez des erreurs alors n’hésitez pas à me le dire (mais en sourçant votre commentaire avec des sources d’époque svp).

 

I lately asked what would be interesting to talk about in order to prepare the Fêtes Galantes (and other 18th century events), and an answer often came back : SHOES ! So, let’s talk about shoes. But there is a lot to say so I will sum up, and I will only show you classical shoes (no pattens, or boots, …) which could have been worn in France.

First you will take a look at antique shoes (none are mine : all are from well known museums and auction houses, I’ll let you check on google images if you need the sources because I cannot write a huge article). What is important is to see the shapes (shoe shape and heels shapes) and decorations on them.

After that I’ll give you links to get tutorials or commercial websites (but do not forget custom fees if you don’t live in the same country, as it can double the price of shoes).  And I’ll share some books to buy (or not to buy) to go deeper in the topic.

Note : Please tell me if you notice mistakes in this article (but please add the antique sources with your comment).

Parce que la « photo chaussure » c’est une tradition importante ! || Because the « shoe photo » is an important tradition !

 

1/ Pièces d’époque

a) Hommes

Première chose à savoir : elles sont quasiment exclusivement faites en cuir. Leurs formes suivent la mode mais leur évolution est plutôt lente comparée à celles des femmes.

Ensuite, je suis navrée de vous l’annoncer mais la semelle rouge et les nœuds c’est plutôt 17e siècle. Ici des chaussures vers 1660 avec leurs bouts carrés si distinctifs :

 

1/ Antique shoes

a) Men

The first thing to know is that they are almost exclusively made of leather. Their shapes follow fashion but their evolution is quite slower than women’s shoes.

After that I must say to you that the red sole and ribbons are a much more a 17th century detail. Here, some shoes from the 1660’s with their famous square tips :

Celles-ci sont italiennes, et de forme très avant-gardistes : elles dates de 1690 environ, et on les dirait dater d’un siècle plus tard !!! || These are italians, and their shape is so forward-looking that it could be mistaken with one century later shoes !

 

Au 18e siècle on est plutôt sur des chaussures à boucles. D’ailleurs, voici l’adresse d’un excellent blog sur les boucles du 18e siècle : ICI

Voici des exemples de chaussures 18e, respectivement vers 1700, 1740 et 1780 :

  Buckles are a more « 18thish » stuff than ribbons. By the way, I share with you a very good blog about this topic : HERE. (it’s in french but there is a lot of photos).

Here are so exemples of 18th century shoes, from the 1700’s, the 1740’s and the 1780’s :

b/ Femmes

Elles peuvent être en cuir ou en tissu assorti à la tenue (tissus brochés puis unis ou brodés). La haute société préférera  cependant éviter le cuir, préférant les matières coûteuses et fragiles.

Voici l’évolution générale :

Le 17e siècle se termine avec des chaussures aux talons immenses, et aux bouts très pointus. Pour la petite histoire, cela déformait beaucoup les pieds, ce qui a permis de savoir à qui appartenaient certains pieds momifiés volés lors du saccage de la basilique St Denis à la révolution.

 

b/ Ladies

Shoes can be made of leather or of a matching fabric (brocades, then plain or embroidered). High society would rather avoid leather, as expensive and fragile shoes were more fashionable.

Here is the general trend :

The 17th century ends with huge heels and very pointed tips. For the anecdote, it used to distort feet a lot, which allowed to find out who was the owner of mummified foot stolen during the plundering of St Denis Basilica while the french revolution.

Celle-ci date des années 1720 mais a une coupe très antérieure. // This one is from the 1720’s but it has a former shape.

Les talons descendent et le bout s’arrondit petit à petit à mesure que les années passent, alors que les rubans sont rapidement remplacés par des boucles qui eux-même disparaissent dans les années 1780. Une constante cependant : le talon est décentré par rapport à nos chaussures modernes.   The heels lower and the tips rounds during the following decades, while the ribbons are replaced by buckles (which are disappearing during the 1780’s). One thing remains constant though : the heels are off-center compared to our modern shoes.
1720’s / ribbons
1740’s / Buckles
1760’s / Buckles
1780’s / only decorations
1780’s / buckles

 

Le talon devient tout petit vers le milieu des années 1780, et le bout redevient pointu :

  The heels become very small during the 1780’s, and the tips go pointed again :

Circa 1790.

 

Une chose importante à savoir c’est qu’il y a toujours des chaussures « hors normes » :   A good thing to know is that there used to be « outside the norms » :
1780’s (!!!)
1770’s
Et puis un dernier point « mules », parce qu’on les oublie trop souvent alors qu’elles sont très fréquentes au 18e siècle (au point d’en parler alors que je fais l’impasse des bottines) : elles existent pendant tout le siècle, suivant elles-aussi les évolutions de la mode.   And I have to talk about the mules, because we forget them too often whereas they were quite common during the 18th (that’s why I mention them and I don’t mention the boots) : They are existing during the whole 18th century, following fashion.
Début 18e / Start of the 18th century
1790.

 

2/ En fabriquer

Vous aurez bien compris qu’il faut de sérieuses compétences pour réussir à les refaire à l’identique soi-même. Je signale cependant quelques tutoriels (n’hésitez pas à m’en signaler que j’aurais oublié !) :
Before the automobile,
– Mules by Mayah,
Your Wardrobe unlock’d (only for members).

Sinon, vous pouvez tenter de chiner des chaussures années 80 qui auraient la bonne forme en brocantes ou friperies et de les modifier pour les habiller en chaussures 1780.

 

2/ Making them

You now guess that serious skills are needed if you want to remake them by yourself. But some tutorials are existing (please tell me if you see an other on the internet) :
Before the automobile,
Mules by Mayah,
Your Wardrobe unlock’d (only for members).

Otherwise, you can buy old 1980’s shoes that would have the good shape and modify them to make them look like late 18th shoes.

 

3/ Les acheter

Attention, l’historicité sera très variable d’un marchand à l’autre ! La plupart de ces vendeurs font de l’évocation et non de la reconstitution. Très peu vendent des chaussures indifférenciées (alors que les chaussures droites et gauches arrivent peu après la révolution).

 

3/ Buying them

Be carefull, the accuracy is not the same from one seller to the others ! Most of the sellers make « rendering shoes » and not « HA shoes ». Very few of them sell undifferanciated shoes (whereas right and left shoes only arrive soon after the 1780’s).

 

4/ Livres

Moi je n’en connais que deux personnellement (mais n’hésitez pas  à m’en conseiller d’autres) :

  • Le très dispensable « Shoes : the complete source book » de John Peacock. Pas grand intérêt à mon avis, les dessins sont assez peu précis et les textes assez courts, dommage car le travail de recherche était là…
  • « Footwear: Shoes and Boots from the Hopkins Collection c. 1730 – 1950 ». Beau et intéressant, à conseiller chaudement ! Seul bémol : rien pour ces messieurs.
 

4/ Books

I only know two of them (but tell me if you know an other to advise me) :

  • The very dispensable « Shoes : the complete source book » by John Peacock. Drawings are not precise and the texts are too short. Too bad, because the research job has been done…
  • « Footwear: Shoes and Boots from the Hopkins Collection c. 1730 – 1950 ». Interesting and very nice book, worthwhile ! The only downside is that there is nothing for men inside.

***

Voilà pour aujourd’hui ! Vous aurez sans doute compris que je ne prépare pas de tuto pour vous aider à fabriquer vos propres chaussures car c’est un métier à part entière que l’on peut difficilement improviser.

Et en ce qui me concerne ? Et bien je porte des chaussures achetées et d’autres modifiées à partir de chaussures des années 80 selon les couleurs nécessaires….

  It’s over for today ! I think you understand that there will be no tutorial on this blog as making shoes is a real job you cannot wing.

What about me ? Well, I wear shoes made for me by a bootmaker or modified 1980’s shoes, it depends on the colors needed…. 

6 comments

  1. Quel plaisir de lire toutes ces infos sur la manière de se vêtir au cours des siècles, même si je ne m’en servirai sans doute jamais.
    j’ai passé la soirée d’hier sur un thème bien plus récent : les vêtements crées par Paul Poiret, époque que j’aime beaucoup
    Merci de prendre la peine de nous communiquer vos connaissances et à bientôt

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message ! Paul Poiret <3 Encore un sujet passionnant sur lequel il y a beaucoup à dire et à voir ! Mais en tant que fan de l'orientalisme à la Belle Epoque je ne peux qu'admirer le travail de ce grand créateur 🙂

    1. Merci à vous pour ce commentaire 🙂
      Je n’ai pas osé entrer dans les détails trop « gores » mais j’en avais dans mon escarcelle, car la hauteur des talons fait des dégâts depuis bien longtemps !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *