Crédit photo : Novita Chondro Beytrison
Est-ce que vous prêtez des costumes ?
– Gracieusement : non, et ce pour sept raisons indiquées ICI.

– Location : oui, j’ai quelques tenues (mes préférées) qui sont en dépôt-location chez les Vertugadins. N’hésitez pas à les regarder ICI ou à les contacter, ils louent à la silhouette, ce qui revient souvent moins cher qu’à l’article au final.

Est-ce que vous fabriquez encore des tenues ? Prenez-vous des commandes ?
Oui, mais de plus en plus rarement. Des costumes historiques (masculins comme féminins) et des robes de mariées, le tout sur-mesure puisque je pratique le moulage de votre corps. N’hésitez pas à me contacter (mon email est « tempsdelegance chez gmail.com ») pour me présenter votre projet, connaître les tarifs mais aussi -et surtout- pour savoir si j’ai encore de la place dans mes commandes.
NB qui sauve parfois un mariage ou un tournage : Je peux aussi faire des commandes dans l’urgence si mon agenda le permet, compter 72h pour un costume ou une robe (surcoût de 40% pour le travail de nuit).

 

Mais qu’est-ce que vous faites en réalité ?
Ce blog vous présente un échantillon de mes activités et a pour but de vous faire découvrir ma passion. Puisque j’ai tendance à vite m’ennuyer, j’ai plusieurs casquettes :
– je suis créatrice de costumes (historiques pour reconstitution & musées, mariages et plus rarement scène),
– je suis costumière freelance pour des tournages où le réalisateur souhaite des costumes historiques (stylisme, respect des budgets, location/création, recrutement de collaborateurs freelance -coiffeurs, maquilleurs, …-),
– j’étudie l’histoire du costume par l’intermédiaire de pièces d’époque, ce qui me permet de déterminer parfois « à l’année près » la date de certains costumes ou accessoires anciens. Dans ce cadre j’écris des articles (blog, journaux) ou j’interviens en conférences, ateliers, tables rondes, mais aussi auprès des scolaires,
– je suis organisatrice d’événements costumés soit par le biais du Bal Paradoxal ou par l’association « La Compagnie de l’Histoire et des Arts« .

 

Moi aussi je voudrais être costumier(ère) indépendant(e). Mais est-ce que vous réussissez à en vivre ?
Trèèèès très mal, malgré un carnet de commande plein plusieurs mois à l’avance et après presque 10 ans d’activité. Si vous avez un époux ou des parents qui vous subventionnent alors pourquoi pas, mais si vous devez gagner de l’argent pour vivre ce n’est malheureusement pas une voie que je vous conseillerais !
Avant de vous lancer, n’hésitez pas à lire ces deux articles qui correspondent à ma façon de voir les choses (et c’est tiré de mon expérience ainsi que de celle de beaucoup d’amis qui s’y sont brûlé les ailes) : « Je plaque tout et je monte ma boite (1/2) » et « Je plaque tout et je monte ma boite (2/2)« .