Alors… un peuple et son roi, je l’avais promis, voici enfin la critique “costumes” ! C’est un film français sorti en fin d’année 2018 et réalisé par Pierre Schoeller. Je commence, comme toujours, par une très rapide critique du film : superbes costumes (voir plus bas), excellents acteurs bien dirigés (avec mention spéciale à Denis Lavant en un Marat plus vrai que nature !), jolis décors, très belles images mais… malheureusement la mayonnaise ne prend pas. Nous étions plusieurs à voir le film et à la sortie le constat était : aucun attachement aux personnages, un scénario assez insipide au delà de l’histoire française, et une lecture assez floue du message véhiculé par le film.

Here it is, at last, the review I promised ! “One nation, one king” is a french movie that was in theaters at the end of 2018, directed by Pierre Schoeller. I start, as always, with a very quick review of the movie : gorgeous costumes (see below), great actors well directed (with a true-to-life Marat !), nice sets, very beautiful pictures but… unfortunatly it doesn’t work. We were a group and when we went out of the cinema we had the same remarks : no empathy for the characters, a very light screenplay beyond the french history, and a very blurry message kept in mind.

Les classes populaires // Lower classes

De très belles pièces de costumes, plutôt bien portées. On voit que tout est très bien sourcé de la part d’Anaïs Romand (la costumière du film), ne serait-ce que par le port du corps de robe pour travailler et le respect de l’ordre des pièces de costume (avec les jupes au dessus des tassettes des corps de robes). Je vous laisse plutôt admirer par vous-même, c’est impressionnant :

Very nice costumes, quite well worn. It’s clear that Anaïs Romand (the costume designer) studied the historical fashion for real : working women are wearing their stays , and the order of the garments is correct (with skirts over the stays tabs). Take a look by yourself, it’s impressive :

Quelques petits bémols sur les costumes féminins (mais JE PINAILLE) : 1/ Beaucoup (trop) de coiffes d’un même modèle alors que ces dernières étaient très variées, 2/ Un manque de “vie dans le costume” car plusieurs fois il pleut et elles ont froid, pourtant, aucune ne pense à utiliser son jupon comme cape pour se protéger, 3/ Pas assez de jupons matelassés pour être 100% historique, 4/ La silhouette n’est pas parfaite car le torse n’est pas conique, la poitrine est compressée (voir photo suivante) alors qu’elle devrait être posée sur le corps de robe.

Few downsides about the women costumes (but I AM CHERRY-PICKING) : 1/ (Too) many caps made with the same pattern, whereas they were numerous, 2/ A lack of “living in the costume”, because it’s cold and raining several times in the movie and none of them use their petticoat to protect theam !, 3/ A lack of quilted petticoats to be 100% historically accurate, 4/ The conical shape of the torso is not perfect (see next photo), the breast is pressed whereas it should be placed on the stays.

La noblesse et la bourgeoisie // The nobility and the bourgeoisie

Gros coup de gueule pour le réalisateur : côté femmes c’est le désert absolu, à croire qu’elles n’existent pas (humph…). Que la reine soit transparente et qu’il n’y ait pas de jolies robes à Versailles, pourquoi pas : cela permet de ne pas détourner l’attention du spectateur, qui reste focalisé sur le roi. Mais chez la bourgeoisie c’est moins explicable, on a l’impression que l’on s’applique à mettre en image le roman national si cher à la 2e moitié du 19e siècle (allez, dehors les gonzesses ! Restez du côté des pécores, nous on ne veut montrer que l’assemblée nationale…). On n’en voit que de loin en loin, sur les côtés de l’assemblée (voir image suivante, même si le costume de Marat est bien plus intéressant !).

I am quite mad at the film director : no women for the middle and upper classes ! It’s like they do not exist (grrrrrrr…). I understand why the queen have to be transparent and why there is no nice dress in Versailles : the spectator must stay focus on the king. But I cannot explain why there are no women in the middle class, it’s like the director wanted to show what we call the “national novel”(*) in France, which is a mid-19th century point of view. We see some women around the national assembly (see image below, even if Marat’s costume is far more interesting !).
(*) In few words the “national novel” is when the french history is re-written to match with what we want to give to the following generations. And under the reign of Emperor Napoléon the third, they re-wrote everything with men, by men, and for men.

Côté noblesse chez ces messieurs, ça donne ça :

On the nobility’s side, for the men :

C’est magnifique. C’est bien taillé. Les matières sont parfaitement choisies. Les formes sont bonnes. Que du très bon. Pour ne rien vous cacher, j’ai même cru voir un gilet d’époque être coupé au ciseaux à la scène finale du film (c’est triste si je ne me trompe pas…).
Et côté bourgeoisie, là c’est carrément le paradis des amoureux de costumes historiques ! Voyez donc :

It’s gorgeous. The cut is good. The fabrics are perfect. The shapes are good. Everything is fine. And I must admit that I think I saw an antique waistcoat being cut with cisors during the final scene (it’s sad if I do not mistake…)
And on the bourgeoisie’s side, it’s the paradise for historical costume lovers ! Take a look :

Je pense que je n’a jamais vu autant de beaux costumes masculins 18e dans un même film. Si vous vous intéressez à la mode de cette époque-là alors vous verrez dans l’assemblée nationale la plupart des formes de gilets, d’habits, de vestes et de redingotes de l’époque. C’est un chef d’oeuvre sur ce sujet !

I think I never saw as much good 18th century men costumes in one single movie. If you are interested in the fashion at the end of the 1780’s then this movie is a “must see” movie ! You’ll see at the national assembly most of the shapes for waistcoats, habits, jackets, redingotes. It’s a master piece on this point !

****

Bref, un énorme “bravo” à Anaïs Romand, qui a réussi à faire faire de ce film un monument du cinéma français par la qualité des costumes. A l’heure où les budgets costumes sont bien souvent incompatibles avec la qualité (parce que cela coûte trèèèès cher), elle a réussi à costumer les acteurs avec des costumes d’une très grande qualité historique et très variés. Un travail exceptionnel qui la hisse directement dans le panthéon mondial des grands costumiers ! Je pense que nous tenons peut-être la meilleure costumière de la décennie.
==> Et vous, qu’avez-vous pensé des costumes si vous avez vu ce film ?

In conclusion, a very big “congrats” to Anaïs Romand, who suceeded to make a wonderful job in this movie ! Nowadays, costume budgets in cinema are inconciliable with quality (because it costs a loooot of money) but she was able to provide very good costumes (historically accurate, with numerous silhouettes). I think “One nation, one king” brings her in the costume designers’ hall of fame ! For me, she could be the best costume designer of the decade.
==> What about you ? Have you seen this movie ? Did you like the costumes ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.